Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Chronique d’occupation > Israël compte construire 600 nouveaux logements à Jérusalem-Est

Israël compte construire 600 nouveaux logements à Jérusalem-Est

vendredi 26 février 2010, par La Rédaction

Israël a l’intention de construire 600 nouveaux logements en territoire occupé qu’il considère comme faisant partie de Jérusalem-Est, rapporte le quotidien Haaretz.
Le projet approuvé par une commission de planification pourrait compliquer encore les efforts américains de relance de pourparlers de paix israélo-palestiniens.
Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, insiste sur la nécessité d’un gel total des activités de colonisation, conformément à la "feuille de route" vers la paix entérinée en 2003, en préalable à une reprise des négociations.
La municipalité de Jérusalem et du ministère de l’Intérieur, dont dépend la commission, n’ont pas fait de commentaire dans l’immédiat.
L’ancien ministre palestinien Ghassan al Khatib a dénoncé la décision comme une "nouvelle violation israélienne du droit international".
Il a ajouté que les Palestiniens continueraient leur "combat pacifique, juridique et public contre l’expansion des colonies et l’occupation".
Un projet similaire dévoilé à la fin de l’année dernière, concernant un autre secteur de la ville, avait été condamné par la communauté internationale.
Haaretz précise que les nouveaux logements doivent être construits près du quartier de Pisgat Zeev et le secteur palestinien de Chouafat.
Le projet initial prévoyait 1.100 nouveaux logements, un nombre ramené à 600 quand il s’est avéré qu’une partie de la terre était détenue à titre privé par des Palestiniens, ajoute le quotidien.
Deux cent mille Israéliens vivent à Jérusalem-Est (arabe) et dans les zones avoisinantes de Cisjordanie, qu’Israël a conquises lors de la guerre des Six jours en 1967.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a exclu Jérusalem du moratoire de 10 mois qu’il a annoncé en novembre sur les constructions de nouveaux logements dans les implantations juives de Cisjordanie.

Lieux saints en Cisjordanie : l’Unesco préoccupée par la décision d’Israël
La directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), Irina Bokova, a exprimé, vendredi 26 février, ’sa préoccupation’ après la décision d’Israël d’inclure deux lieux saints situés en Cisjordanie dans son patrimoine national. Elle a aussi fait part de ’sa préoccupation face à l’escalade de la tension qui en résultait dans la région’. Irina Bokova a affirmé s’être ’associée à la déclaration de Robert Serry, coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, selon lequel ces sites avaient une signification historique et religieuse non seulement pour le judaïsme, mais aussi pour l’islam et la chrétienté’.
Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a déclenché une vague de protestations dans le monde arabe en annonçant, dimanche, son projet d’inscrire au patrimoine d’Israël, dans le cadre d’un programme de restauration, le caveau des Patriarches, à Hébron, et le tombeau de Rachel, à Bethléem, deux lieux saints à la fois pour les juifs et les musulmans. Depuis, Hébron est le théâtre d’affrontements entre Palestiniens et forces de l’ordre israéliennes.

(Vendredi, 26 février 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr