Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > La police de Dubaï demande l’arrestation de Benjamin Netanyahu

La police de Dubaï demande l’arrestation de Benjamin Netanyahu

mardi 2 mars 2010, par La Rédaction

Le Premier ministre israélien est accusé d’avoir donné son accord à l’assassinat d’un cadre du Hamas à Dubaï en janvier dernier. De faux passeports européens avaient été utilisés pour l’opération.
Le « Dubaïgate » prend des proportions de plus en plus délicates pour Israël. Le chef de la police de l’émirat a annoncé mardi avoir présenté au procureur une demande en vue de l’arrestation du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, après l’assassinat en janvier d’un cadre du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh.
Le général Dhahi Khalfan a souligné que la décision finale de demander un mandat d’arrêt international à l’encontre de Benjamin Netanyahu revenait aux autorités politiques de l’émirat.
« A présent, je suis parfaitement sûr que c’est le Mossad (qui est responsable du crime, ndlr) » a dit le général Khalfan. « J’ai présenté au procureur général une demande pour l’arrestation de Netanyahu et du chef du Mossad (Méir Dagan) ».
Il a néanmoins dit qu’il savait parfaitement que le chef du gouvernement israélien « ne serait jamais arrêté » mais qu’il fallait « poursuivre celui qui donne l’ordre du crime, comme le meurtrier ».
Mahmoud al-Mabhouh, considéré par Israël comme un maillon essentiel de la contrebande d’armes à destination de la bande de Gaza contrôlée par le mouvement islamiste palestinien Hamas, a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Dubaï le 20 janvier.
Les responsables israéliens affirment que rien ne prouve l’implication du Mossad, le service secret, même si les médias de l’État hébreu laissent clairement entendre qu’il est bien responsable de ce crime.
La police de Dubaï a publié une liste de 26 suspects porteurs, selon elle, de vrais-faux passeports (12 Britanniques, six Irlandais, quatre Français, trois Australiens et un Allemand) avec leurs photographies, indiquant que les passeports étaient authentiques et que les suspects en avaient fait une utilisation frauduleuse par usurpation d’identité.
Le général Khalfan, qui avait état d’un 27e suspect européen non identifié, a ajouté mardi que les passeports occidentaux seraient désormais strictement contrôlés.
« Nous respectons toutes les personnes et toutes les religions, qu’il s’agisse des musulmans, des juifs, des chrétiens ou autres », a-t-il déclaré, interrogé sur des propos qui lui ont été attribués, selon lesquels les services d’immigration interdiraient « à tous les juifs » l’entrée à Dubaï.
Selon lui, les services d’immigration vont se montrer particulièrement vigilants « après l’utilisation éhontée par Israël de passeports de pays occidentaux », même s’il n’existait pas de moyen de savoir si les Occidentaux entrant dans l’émirat avaient ou non une double nationalité israélienne.
« Les officiers des services de l’immigration vont désormais regarder à deux reprises s’ils ont le moindre doute concernant le document ou les photos, et les scanners », a-t-il poursuivi. Les Émirats n’entretiennent pas de relations diplomatiques avec Israël et interdisent aux porteurs de passeports israéliens l’entrée dans le pays.
Le général Khalfan a ajouté que deux des membres du commando avaient « gagné les Etats-Unis après le crime, après être passés par un pays européen », alors qu’il avait dit la veille que « tous les suspects » se trouvaient en Israël. Selon la presse, il s’agit de Roy Allan Cannon, détenteur d’un passeport britannique, et d’Evan Dennings, détenteur d’un passeport irlandais.

(Mardi, 02 mars 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr