Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Nétanyahou : "Pas de panique !"

Nétanyahou : "Pas de panique !"

dimanche 14 mars 2010, par La Rédaction

La presse israélienne s’alarme dimanche de la "crise ouverte" avec Washington, après l’annonce d’un projet de colonisation à Jérusalem-est en pleine visite du vice-président américain Joe Biden.
"La crise longtemps attendue entre Israël et les Etats-Unis depuis que Benjamin Nétanyahou a pris ses fonctions de premier ministre a finalement éclaté", écrit le quotidien Haaretz. Selon le journal, "l’heure de vérité a sonné pour Nétanyahou qui va devoir choisir entre, d’une part ses convictions idéologiques ainsi que son alliance avec la droite, et de l’autre la nécessité de garder le soutien des Etats-Unis".
Ce soutien, pour l’ensemble des médias, est d’autant plus indispensable, qu’Israël compte sur Washington pour stopper le programme nucléaire iranien. "La crise entre l’administration Obama et le gouvernement israélien est la plus grave depuis dix ans", estime le quotidien populaire Maariv, sous une caricature de Nétanyahou, brûlant à petit feu dans une marmite assaisonnée par le président américain Barack Obama. Selon Maariv, la réaction de M. Nétanyahou aux critiques américaines, "témoigne de sa panique", alors qu’il a convoqué samedi soir d’urgence sept ministres les plus proches pour décider de la création d’une commission administrative chargée d’éviter la répétition d’un tel incident diplomatique.
Pour le quotidien à grand tirage Yediot Aharonot, c’est à un véritable "ultimatum" américain, portant sur un gel de la colonisation, auquel Israël est confronté après avoir "craché à la face" de son principal allié. Le quotidien gratuit Israël Hayom, proche du premier ministre, assure toutefois ses lecteurs "qu’Israël a tiré les conclusions" de cette affaire jugeant la "réaction américaine exagérée", vu les regrets dont a fait part Israël.
A l’ouverture, dimanche matin, du Conseil des ministres hebdomadaire à Jérusalem, M. Nétanyahou a minimisé le risque d’une dégradation des relations avec Washington : "A la lecture des journaux, je propose qu’on ne se laisse pas entraîner (par la panique) et qu’on se calme. Nous savons traiter ce genre de situations avec sang-froid".
Le 9 mars, le ministère de l’intérieur a annoncé son feu vert à un projet de construction de 1 600 logements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-est annexée. L’annonce a exaspéré les Palestiniens et suscité des condamnations dans le monde.

(Dimanche, 14 mars 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr