Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Chronique d’occupation > "T’as dit droit international !?" (5)

"T’as dit droit international !?" (5)

lundi 15 mars 2010, par La Rédaction

Sourd aux appels venus du monde entier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a justifié la construction de logements pour les colons juifs dans les environs de Jérusalem en Cisjordanie.
"Durant ces quarante dernières années, aucun gouvernement israélien n’a limité les constructions dans les environs de Jérusalem", a-t-il déclaré dans un discours à la Knesset, le parlement israélien, évoquant des secteurs occupés par Israël en juin 1967 et ensuite annexés à la ville sainte.
Pour le chef du gouvernement, il y a un consensus parmi les partis politiques israéliens pour considérer ces zones comme faisant partie intégrante de l’Etat juif.
L’annonce de la mise en chantier prochaine de 1.600 logements dans une colonie juive de Cisjordanie a suscité des tensions sans précédent depuis trente-cinq ans entre Israël et les Etats-Unis, selon l’ambassadeur d’Israël à Washington, Michael Oren.
Les propos prêtés au diplomate, éminent spécialiste de l’histoire du Proche-Orient, tranchent avec ceux de Benjamin Netanyahu qui a tenté de minimiser la portée du désaccord.
"Les relations entre Israël et les Etats-Unis sont au plus bas depuis 1975 (...) Il s’agit d’une crise d’envergure historique", a déclaré Michael Oren, écrit lundi le quotidien israélien Yediot Ahronoth, relatant une conversation téléphonique avec d’autres diplomates israéliens ce week-end.
L’ambassadeur, dont les propos sont repris par d’autres organes de la presse israélienne, évoquait les pressions américaines en faveur d’un retrait israélien de la péninsule égyptienne du Sinaï deux ans après la guerre du Kippour.
Le ministère israélien des Affaires étrangères s’est refusé à tout commentaire. "Il s’agit d’un incident regrettable", a pour sa part commenté dimanche Benjamin Netanyahu, qui s’exprimait pour la première fois en public sur le sujet.
"Nous savons comment gérer ces situations : avec sérénité, responsabilité et sérieux", a-t-il ajouté, sans revenir sur le projet, annoncé par le ministère de l’Intérieur alors que le vice-président américain, Joe Biden, se trouvait en Israël pour relancer les négociations de paix interrompues depuis décembre 2008.
La secrétaire d’Etat Hillary Clinton a jugé l’attitude israélienne "insultante".
Le président palestinien Mahmoud Abbas attend, lui, une entrevue avec l’émissaire américain George Mitchell, qui doit revenir au Proche-Orient dans les prochains jours, avant de donner son aval à des pourparlers indirects.

(Lundi, 15 mars 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr