Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > La colonisation doit cesser, y compris à Jérusalem-Est, rappelle Ban (...)

La colonisation doit cesser, y compris à Jérusalem-Est, rappelle Ban Ki-moon

samedi 20 mars 2010, par La Rédaction

En visite en Cisjordanie, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a été accompagné samedi par le Premier ministre palestinien Salam Fayyad en haut d’une colline en périphérie de Ramallah, d’où il a pu observer la colonie israélienne de Givat Zeev, le mur de séparation construit par l’Etat hébreu et les quartiers juifs de Jérusalem-Est, partie arabe de la ville sainte.
Ban Ki-moon a rappelé que Jérusalem-Est, conquise par Israël en 1967 puis annexée, demeure un territoire palestinien occupé au même titre que la Cisjordanie. Pour sa part, l’Etat hébreu considère Jérusalem comme sa capitale indivisible.
"Le monde a condamné les projets d’implantation israéliens à Jérusalem-Est", a déclaré le secrétaire général des Nations unies samedi, lors d’une conférence de presse donnée après sa courte visite sur le terrain. "Soyons clairs : toute activité de colonisation, dans quelque territoire occupé que ce soit, est illégale et doit cesser".
Le panorama depuis Ramallah donnait sur l’implantation de Givat Zeev et ses rangées de maisons aux toits rouges où vivent 11.000 Israéliens. Ban Ki-moon a aussi pu apercevoir au loin les quartiers juifs de Jérusalem-Est, le mur de séparation construit par Israël en Cisjordanie, par endroits une barrière et à d’autres des blocs de ciment, ainsi qu’un camp de détention pour les Palestiniens arrêtés par les troupes israéliennes.
Dimanche, le secrétaire général de l’ONU doit se rendre dans la Bande de Gaza, territoire palestinien soumis à un blocus israélo-égyptien depuis que le Hamas est arrivé au pouvoir en 2007. L’embargo, et notamment la pénurie de matériaux de construction, empêche de rebâtir les milliers de logements qui ont été détruits lors de la guerre qui a opposé Israël au Hamas entre décembre 2008 et janvier 2009.
"Je vais à Gaza demain pour exprimer ma solidarité avec les Palestiniens en détresse et pour souligner la nécessité de mettre fin au blocus", a déclaré M. Ban. "Je suis profondément inquiet de la situation humanitaire qui s’aggrave" dans la Bande de Gaza.
Cette visite intervient au lendemain d’une réunion du Quartette pour la paix au Proche-Orient (USA, Russie, UE et ONU) à Moscou, à laquelle participait Ban Ki-moon et la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. Les membres du Quartette ont appelé Israël et les Palestiniens à reprendre les négociations de paix avec l’objectif de trouver un accord final menant à la création d’un Etat palestinien d’ici deux ans.
Les diplomates ont à nouveau condamné le projet de nouvelles constructions à Jérusalem-Est, où se sont produits de nouveaux affrontements entre Israéliens et Palestiniens.

(Samedi, 20 mars 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr