Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Égypte > Les grandes dates de l’Egypte moderne (1800-2010)

Les grandes dates de l’Egypte moderne (1800-2010)

jeudi 25 mars 2010, par La Rédaction

1798-1801 : les troupes françaises commandées par Bonaparte occupent le pays, province de l'Empire ottoman depuis 1517.
1805 : Mehmet Ali, qui s'est proclamé Pacha à vie modernise le pays.
1869 : inauguration du Canal de Suez. Economiquement exangue, l'Egypte accepte la tutelle des Britanniques, puis l'occupation par les troupes anglaises en 1882 et un proctectorat en 1914.
1922 : l'Egypte devient un royaume indépendant, mais la Grande Bretagne garde le contrôle du canal de Suez, des questions de défense et des Affaires étrangères.
1928 : fondation, par Hassan al-Banna, de la confrérie des Frères Musulmans.
1936 : un traité anglo-égyptien confirme l'indépendance du pays, mais permet le stationnement de troupes britanniques.
1948 : première guerre israélo-arabe.
1952 : le Mouvement des officiers libres, Gamal Abdel Nasser en tête, dépose le roi Farouk puis proclame la République (1953).
1954 : Nasser devient premier ministre, puis président en 1956. Il mènera une politique de nationalisations. Fin du stationnement des troupes britanniques.
Juillet 1956 : Nasser décide la création du barrage d'Assouan et nationalise le canal de Suez.
Octobre 1956 : intervention militaire de la France, de la Grande-Bretagne et d'Israël, dans la zone du canal de Suez. Les menaces soviétiques et les pressions américaines obligent Paris et Londres à renoncer à l'opération.
1958-1961 : l'Egypte s'unit à la Syrie pour former la République arabe unie, présidée par Nasser.
1966 : Sayed Qotb, l'un des principaux dirigeants des Frères Musulmans, est exécuté.
1967 : guerre des Six-Jours. Revers cuisant pour les armées arabes. Israël occupe le Sinaï jusqu'en 1979.
1970 : mort de Nasser. Anouar el-Sadate lui succède. Il encourage la libéralisation de l'économie.
1971 : signature d'un traité d'amitié avec l'URSS.
1973 : le Caire et Damas déclenchent une offensive éclair contre Israël (guerre du Kippour).
1975 : réouverture du canal de Suez, fermé depuis la guerre de 1967.
1976 : rupture du traité d'amitié avec l'URSS.
1977 : visite de d'Anouar al-Sadate à Jérusalem.
1979 : signature, à Washington, du traité de paix israélo-égyptien négocié à Camp David en 1978. L'Egypte devient un partenaire privilégié de Washington et reçoit une importante aide économique, mais est exclue de la Ligue arabe.
1981 : assassinat de Sadate par un commando islamiste. Instauration de l'état d'urgence par Hosni Moubarak qui devient président.
1989 : retour de l'Egypte au sein de la Ligue arabe.
1990 : au lendemain de l'invasion du Koweït par l'Irak, Le Caire rallie la coalition internationale forgée contre l'Irak.
1992 : début de la guérilla menée par les maquis islamistes, notamment en Haute-Egypte.
1995 : à Addis-Abeba (Ethiopie), Hosni Moubarak échappe à un attentat attribué à la Jamaa islamiya.
1997 : 62 personnes, dont 58 touristes sont tuées à Louxor, dans un attentat revendiqué par la Jamaa islamiya.
Octobre 2004 : des attentats à la bombe dans trois sites touristiques du Sinaï font 34 victimes.
Septembre 2005 : Hosni Moubarak, jusqu'alors reconduit par référendum, est élu pour un cinquième mandat de six ans, à la faveur du premier scrutin pluraliste de l'histoire du pays.
Décembre 2005 : à l'occasion des élections législatives, les Frères musulmans, mouvement interdit mais toléré, deviennent le principal parti d'opposition au Parlement, avec 20% des sièges.
Avril 2006 : un triple attentat dans une station balnéaire du Sinaï fait 18 morts.
Décembre 2006 : 140 membres des Frères musulmans sont arrêtés au Caire, à la suite d'une démonstration de force par des étudiants islamistes dans l'université islamique d'Al-Azhar.
Mars 2007 : référendum constitutionnel. Les principaux amendements accentuent le verrouillage de la vie politique et les atteintes aux libertés, au nom de la lutte contre le terrorisme. Moins d'un tiers des Egyptiens se rendent aux urnes.
Juin 2007 : plus de 800 membres des Frères musulmans sont emprisonnés.
Novembre 2007 : Hosni Moubarak est réélu chef du Parti national démocrate qui contrôle les 4/5 du Parlement.
Mars 2008 : construction d'un mur le long de la Bande de Gaza afin d'éviter un nouvel afflux de Palestiniens qui avaient, en janvier, franchit en masse la frontière à Rafah pour s'approvisionner en Egypte.
Avril 2008 : manifestations contre la flambée des prix. Des heurts violents opposent des milliers de manifestants aux forces anti-émeutes, notamment au Caire et dans la cité industrielle de Mahalla.
Mai 2008 : plusieurs agressions sont perpétrées contre des coptes dans un monastère du désert et au Caire.
Septembre 2008 : 19 personnes (des touristes européens et leurs accompagnateurs égyptiens) sont prises en otage dans le sud de l'Egypte.
L'effondrement d'une colline au dessus d'un bidonville au Caire ensevelit près d'une centaine de personnes.
Février 2009 : figure de proue de l'opposition laïque, Ayman Nour est libéré après trois ans de détention.
Un attentat dans un quartier touristique du Caire fait une victime française et 25 blessés.
Avril 2009 : Le Caire annonçait le démantèlement d'un groupe du Hezbollah en Egypte. Il accuse le mouvement de recruter pour "mener des actes d'agression" en Egypte.
Juin 2009 : Barack Obama, en tournée au Proche-Orient, prononce au Caire un discours invitant à un "nouveau départ" entre l'Amérique et le monde arabo-musulman.
Janvier 2010 : des heurts meurtriers éclatent à la frontière entre l'Egypte et la Bande de Gaza lors d'une manifestation de Palestiniens contre la construction d'une barrière métallique souterraine par l'Egypte pour bloquer les tunnels de contrebande.
Une fusillade contre des coptes en Haute-Egypte fait six victimes coptes et un policier.
Israël décide de construire une nouvelle barrière de sécurité entre les déserts du Néguev israélien et du Sinaï égyptien.
Février 2010 : Mohamed El-Baradei, l'ancien patron de l'AIEA, lauréat du prix Nobel de la Paix, rentre en Egypte. L'opposition voit en lui une figure capable de barrer la voie à Gamal Moubarak, fils et successeur potentiel du raïs malade.

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr