Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Chronique d’occupation > La Ligue arabe dénonce les nouvelles dispositions israéliennes sur la (...)

La Ligue arabe dénonce les nouvelles dispositions israéliennes sur la résidence en Cisjordanie

mardi 13 avril 2010, par La Rédaction

La Ligue arabe et la Syrie ont vivement dénoncé lundi les nouvelles dispositions militaires israéliennes qui doivent entrer en vigueur mardi et permettraient d’expulser de Cisjordanie toute personne y résidant sans autorisation.
Une réunion d’urgence de la Ligue arabe se tiendra mardi à ce sujet, a annoncé son secrétaire général Amr Moussa, qui était en visite à Damas. Il a ajouté que des contacts sont en cours entre pays arabes au sujet d’éventuelles mesures de rétorsion contre Israël.
Pour son hôte, le président syrien Bachar el-Assad, la Ligue arabe et la communauté internationale doivent trouver rapidement "une position claire sur les tentatives israéliennes d’appliquer la politique du nettoyage ethnique en Cisjordanie et d’expulser les Palestiniens de leur patrie". Ses propos étaient rapportés par l’agence officielle de presse syrienne, SANA.
En vertu de ces nouvelles règles, toute personne arrêtée en Cisjordanie et y résidant sans autorisation peut être expulsée sous quelques jours.
Les nouvelles dispositions sont la révision d’une ordonnance militaire de 1969 relative aux infiltrations en provenance d’Etats arabes voisins. L’ordonnance ancienne définissait un "infiltré" comme une personne pénétrant illégalement sur le territoire tenu par Israël depuis un de ces Etats. La version révisée élargit le concept d’"infiltré" à toute personne présente dans des territoires occupés par Israël sans les autorisations nécessaires. Ladite "infiltration" est passible d’expulsion ou jusqu’à sept années de prison.
Selon les organisations israéliennes de défense des droits de l’homme, ces nouvelles directives pourraient déboucher sur des dizaines de milliers d’expulsions.
Selon ces organisations et selon le négociateur palestinien Saeb Erekat ; les premiers visés pourraient être ceux qui n’ont pas de carte d’identité délivrée par l’Etat hébreu et les identifiant comme résidents cisjordaniens : soit les résidents de Gaza installés en Cisjordanie, et les Palestiniens nés à l’étranger et mariés à des résidents cisjordaniens.
"Tant qu’Israël se mettra au-dessus du droit international, les choses vont s’aggraver, et il sera plus difficile d’atteindre la paix et d’établir un véritable Etat palestinien", a déclaré Amr Moussa à la presse à Damas, à l’issue de ses entretiens.

(Mardi, 13 avril 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr