Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Chronique d’occupation > Benyamin Nétanyahou refuse de suspendre les constructions à Jérusalem-Est

Benyamin Nétanyahou refuse de suspendre les constructions à Jérusalem-Est

jeudi 22 avril 2010, par La Rédaction

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a rejeté jeudi les appels de Washington à une suspension des constructions à Jérusalem-Est, jetant une ombre sur la nouvelle mission dans la région de l’émissaire américain George Mitchell.
"Je dis une chose. Il n’y aura pas de gel à Jérusalem", a réaffirmé le chef du gouvernement sur la chaîne Channel 2, peu après l’arrivée de George Mitchell en Israël. "Il ne doit pas y avoir de conditions préalables aux pourparlers", a-t-il ajouté.
Cette position n’est pas nouvelle, mais le moment choisi pour ces déclarations menace de compromettre les nouveaux efforts de George Mitchell pour relancer les négociations de paix israélo-palestiniens par des pourparlers indirects. Washington avait suspendu ses navettes diplomatiques pendant plus d’un mois en attendant la réponse d’Israël.
Mark Regev, un porte-parole du gouvernement israélien, a de son côté démenti des informations antérieures selon lesquelles Israël avait officiellement rejeté ce week-end la demande américaine d’un gel des constructions à Jérusalem.
Les Palestiniens souhaitent faire de Jérusalem-Est la capitale d’un futur Etat, tandis que l’Etat hébreu tient la ville pour sa capitale éternelle.
Israéliens et Palestiniens étaient prêts à lancer le mois dernier des négociations sous l’égide des Etats-Unis lorsqu’Israël a annoncé, lors d’une visite dans l’Etat hébreu du vice-président américain Joe Biden, son projet de construire 1.600 logements à Jérusalem-Est.
Cette annonce avait provoqué la colère des Américains. Des responsables américains ont pressé Israël de renoncer à ce projet, de geler la construction à Jérusalem-Est et de faire d’autres gestes de bonne volonté en direction des Palestiniens.
Benyamin Nétanyahou affirme que sa position sur Jérusalem-Est reflète la ligne traditionnelle des gouvernements israéliens. "Il est tout simplement impossible et inacceptable que des gens tentent de pousser à limiter la construction à Jérusalem", a déclaré jeudi Benny Begin, un responsable du cabinet israélien, à des journalistes et diplomates étrangers.
La quasi totalité des constructions israéliennes dans la partie orientale de la ville concerne des quartiers juifs, où vivent 180.000 Israéliens, alors que 250.000 Palestiniens résident dans les quartiers arabes.
Le négociateur palestinien Saeb Erekat a jugé "très malheureuse" la position de Benyamin Nétanyahou et a émis l’espoir que les Etats-Unis "seront capables de convaincre le gouvernement israélien de donner une chance à la paix en arrêtant la construction de colonies à Jérusalem-Est et ailleurs".
Le porte-parole de M. Nétanyahou, Mark Regev, a déclaré qu’Israël étudiait des moyens de relancer les négociations, sans donner plus de détails. Selon un responsable palestinien, George Mitchell devrait rencontrer séparément vendredi Benyamin Nétanyahou et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

(Jeudi, 22 avril 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr