Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Chronique d’occupation > Israël intègre l’OCDE

Israël intègre l’OCDE

lundi 10 mai 2010, par La Rédaction

L’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) a annoncé lundi avoir accepté la candidature d’Israël, après plusieurs années d’objections des Palestiniens.
Dans un communiqué, l’organisation basée à Paris, qui compte actuellement 31 membres, a dit avoir invité l’Etat hébreu, ainsi que l’Estonie et la Slovénie, à rejoindre ses rangs. Cette annonce officielle confirmait une déclaration faite plus tôt dans la journée par Uri Gutman, responsable du processus d’adhésion à l’OCDE au sein du ministère israélien des Affaires étrangères.
Les trois pays "contribueront à une OCDE plus ouverte et plurielle, qui joue un rôle de plus en plus important dans l’architecture de l’économie internationale", a déclaré le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurria. Il a ajouté que les trois pays avaient été "réceptifs aux recommandations de l’OCDE" et que les négociations d’adhésion avaient été "constructives et ouvertes".
Le ministre des Finances israélien Yuval Steiniz a qualifié cette décision de "réussite historique" pour son pays. "L’importance est immense. C’est le club international le plus respectable au sein duquel un petit pays comme Israël peut être accepté", a-t-il déclaré à la radio israélienne.
Cette annonce met fin à plus de trois années d’efforts menés par l’Etat hébreu pour intégrer l’OCDE, qui regroupe les économies les plus prospères et les plus développées au monde.
Selon des responsables israéliens, l’adhésion à l’OCDE équivaut à une reconnaissance de la réussite économique du pays. Elle devrait permettre d’améliorer la notation d’Israël et de créer de nouvelles opportunités de commerce et d’investissement.
"Nous sommes membres d’une organisation prestigieuse, mais également d’une organisation qui a une crédibilité et une influence sur l’économie mondiale", a estimé Uri Gutman.
Cette invitation à adhérer à l’OCDE donne à Israël et à son Premier ministre Benyamin Nétanyahou une rare victoire sur la scène internationale. Il y a quelques mois, le doute planait encore sur la probabilité d’une telle adhésion. Lors d’une visite dans le pays, le secrétaire général de l’OCDE avait exprimé ses inquiétudes concernant la pauvreté et le chômage, notamment parmi la minorité arabe d’Israël.
Des responsables palestiniens ont exhorté l’organisation à rejeter la candidature israélienne, arguant que l’occupation de la Cisjordanie et le traitement discriminatoire réservé à ses citoyens arabes étaient en contradiction avec l’engagement de l’OCDE envers les droits de l’Homme. Des militants pro-palestiniens avaient prévu de manifester à Paris lundi contre cette décision.

(Lundi, 10 mai 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr