Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Libye > Libye : 103 morts dans le crash d’un avion venant d’Afrique du (...)

Libye : 103 morts dans le crash d’un avion venant d’Afrique du sud

mercredi 12 mai 2010, par La Rédaction

Cent trois personnes, dont 92 passagers et 11 membres d’équipage, sont mortes dans le crash d’un avion d’une compagnie libyenne à l’aéroport de Tripoli, ce mercredi, selon des sources aéroportuaires libyennes. Un enfant néerlandais de 8 ans a été retrouvé vivant dans les décombres. Ce serait le seul survivant. Il a été conduit dans un hôpital de Tripoli et « ses jours ne sont pas en danger », a indiqué le ministre des Transports libyen, Mohamed Zidane.
Ce dernier a écarté « de manière définitive » l’hypothèse d’un acte terroriste.
Plusieurs dizaines de Néerlandais se trouvaient à bord de l’avion selon le ministère néerlandais des Affaires étrangères. « Notre ambassade à Tripoli a envoyé des représentants à l’aéroport pour obtenir plus d’informations et venir en aide aux Néerlandais qui en ont besoin », a souligné le porte-parole. Selon le site du journal De Telegraaf, il y avait 62 Néerlandais à bord, donc 61 victimes de cette nationalité. Le site précise qu’il y aurait également des Libyens, des Sud-Africains et des Britanniques parmi les victimes.
L’avion était en provenance de Johannesburg, en Afrique du sud. Il s’est écrasé à 6h (heures française) à son atterrissage.
Selon la compagnie aérienne, l’accident se serait déroulé à un mètre de la piste. « L’avion a pris feu juste avant l’atterrissage », ajoute une source au sein des services de sécurité de l’aéroport, sous couvert d’anonymat.
L’avion appartient à la compagnie libyenne Al Afriqiyah. L’A330 avait été acquis en septembre 2009 par la compagnie libyenne, selon Mohamed Zidane.
La compagnie, fondée en 2001 et reliant les pays africains, ne figurait sur aucune liste noire.
Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) français va envoyer des enquêteurs à Tripoli dans les prochaines heures. Ces enquêteurs seront accompagnés par des ingénieurs d’Airbus.
Le constructeur aéronautique indique de son côté, dans un communiqué, qu’il « fournira une assistance technique complète aux autorités responsables de l’enquête sur l’accident par l’intermédiaire du BEA ». Selon les conventions internationales, la Libye doit diriger l’enquête, à laquelle participe le pays constructeur de l’appareil, en l’occurence la France, pays de conception de l’Airbus.

(Mercredi, 12 mai 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr