Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Focal > Solidarité avec la « Flottille de la Liberté » actuellement en mer pour (...)

Solidarité avec la « Flottille de la Liberté » actuellement en mer pour rejoindre la bande de Gaza

dimanche 30 mai 2010, par Jean-Claude Lefort

Réunis à Ivry-sur-Seine les 29 et 30 mai, les 150 participants à la Conférence des groupes locaux de l’Association France Palestine Solidarité, tiennent à exprimer leur solidarité avec la « Flottille de la Liberté » actuellement en mer pour rejoindre la bande de Gaza et apporter une importante aide humanitaire à la population palestinienne gazaouïe victime d’un blocus insupportable et illégal depuis plus de 3 ans.

Cette flottille à bord de laquelle ont pris place plusieurs centaines de personnes, notamment des députés européens et de nationalités diverses, est menacée d’être brutalement et militairement arraisonnée par l’armée israélienne tandis qu’elle navigue dans des eaux internationales puis palestiniennes. Ses passagers sont menacés de prison tandis que la cargaison sera confisquée par Israël.
La Conférence des groupes locaux de l’AFPS tient à exprimer son indignation devant l’attitude une fois de plus illégale et violente de l’armée israélienne. Elle demande que l’Assemblée générale des Nations unies mette en place un tribunal pénal ad hoc pour juger les crimes de guerre commis par Israël en Palestine. Depuis la fin des opérations militaires meurtrières contre Gaza pour lesquelles les responsables israéliens sont désignés, dans le rapport du juge Goldstone, comme étant coupables de « crimes de guerre voire de crimes contre l’humanité » alors qu’ils ne sont toujours pas transférés devant la Cour pénale internationale, l’ONU a signifié à plusieurs reprises la nécessité de lever le blocus illégal de Gaza. Dans sa résolution 1860, point 3, le Conseil de sécurité [indique] « accueillir favorablement les initiatives visant à créer et ouvrir des couloirs humanitaires, et les mécanismes pour la distribution suivie de l’aide humanitaire. »
Cette « Flottille pour la liberté » de Gaza fait partie de ces initiatives souhaitées. Il incombe donc à l’ONU, sous peine de perdre une nouvelle fois la face, d’agir pour que la flottille aborde Gaza. Elle dispose de tous les moyens pour cela. Le Conseil de sécurité doit, en particulier, faire savoir aux dirigeants israéliens son intention, au titre du chapitre VII de la Charte des Nations unies, de faire passer l’aide humanitaire pour Gaza.
Nous sommes à un tournant politique s’agissant de Gaza. Pour la première fois le blocus peut être brisé. Il faut qu’il le soit. C’est une exigence que nous demandons au gouvernement français de faire valoir au Conseil de sécurité qui doit être convoqué en urgence !

Liberté pour la Palestine ! Liberté pour Gaza !

Dimanche 30 mai 2010

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2