Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Focal > La tuerie par Israël de 19 innocents avec 60 autres blessés doivent avoir des (...)

La tuerie par Israël de 19 innocents avec 60 autres blessés doivent avoir des conséquences maximales

lundi 31 mai 2010, par Brussells Tribunal

L’impunité d’Israël est une menace pour tous
Même pour des yeux brûlés par le spectacle de la souffrance humaine, il ya quelque chose de choquant, quelque chose d’incroyable, à regarder des soldats israéliens armés et avec des masques à gaz, descendre à la corde à partir d’hélicoptères sur un navire d’aide rempli de civils - des journalistes, des parlementaires, des militants des droits humains, des mères, des médecins - se dirigeant vers Gaza pour briser le siège inhumain qui maintient 1,5 millions de personnes, quelque part entre la vie et la mort.

Le Marmara Mavi, transportant 10.000 tonnes d’aide humanitaire, navigait hissant un drapeau blanc, symbole universel de la non-violence. Il navigait également battant pavillon turc, dans les eaux internationales, ce qui lui donne le statut souverain d’une extension de la Turquie. Malgré tout, Israël a attaqué. Pour quoi Israël combat ? Est -ce pour son existence ou pour le maintien d’un régime de punition collective calculée pour détruire les Palestiniens ? Ou est-ce la même chose ? Morts : 19. Blessés : 60. Qui a donné l’ordre ? Est-ce que l’OTAN va réagir à une attaque contre un de ses membres ?

Simple assassinat public
Le droit d’exister ne peut être affirmé en assassinant, et pour Israël, il ne peut être affirmé. L’acceptation même d’Israël dans le système des Nations Unies a été - en 1948 - conditionnée par la reconnaissance préalable de l’égalité des droits des Arabes, en particulier le droit au retour des Palestiniens. Non seulement Israël a empêché le retour des réfugiés, mais en plus il a utilisé la force pour dominer et occuper en 1967 le reste de la Palestine historique. Depuis sa fondation jusqu’à maintenant, nous avons assisté à une série sans fin d’atrocités israéliennes. Par ses innombrables atrocités Israël a perdu toute prétention à la légalité. D’autant plus que c’est un Etat qui refuse de se joindre au Traité de Non-Prolifération Nucléaire ou de se démunir de ses armes nucléaires.
Gaza est à la fois la plus importante prison à ciel ouvert du monde et le camp de concentration non déclaré du 21ème siècle. Tout le monde le sait. L’ONU le sait. Le président américain le sait. Des dizaines de milliers de fonctionnaires dans les pays à travers le monde le savent. Le siège est une façon d’enfermer et de tuer lentement. C’est une atrocité au même niveau que le génocide. Cela revient au même. Vis à vis à cette situation chaque homme et chaque femme a un devoir moral : l’inaction est complicité et une trahison de l’humanité. Tous les droits sont du coté de ceux qui tentent de mettre fin à cette situation par tous les moyens.

La Flottille de la Liberté est une telle tentative : il s’agit d’un refus de la souffrance inhumaine. Son symbolisme est plus puissant que n’importe quelle marine. En tant que telle, elle reste ce qu’elle était quand elle a entamé son voyage : un signal de l’effondrement du blocus. Précédemment des navires solitaires ont essayé d’atteindre la bande de Gaza, maintenant ils vont en groupe. D’autres suivront. Quand des milliers de navires tenteront la même chose, que va faire Israël ?

Israël en procés
Israël a perdu la bataille de l’opinion publique internationale il ya longtemps. Personne ne peut oublier le mitraillage incessant d’une population civile captive pendant la dernière guerre d’Israël contre Gaza. Qui Israël peut espérer persuader maintenant ?

■ Nous condamnons le blocus illégal, immoral et inhumain de Gaza, et tous ceux qui le maintiennent.
■ Nous condamnons Israël .
■ Nous condamnons l’attaque brutale d’Israël contre les militants de la paix dans les eaux internationales. Nous déclarons que 700 âmes courageuses, provenant de 50 pays, représentent quelque chose de réel que la propagande israélienne ne pourra effacer .
■ Nous pleurons les 19 tués et exprimons l’espoir et la solidarité avec les 60 blessés. Nous exigeons d’Israël la libération de tous les militants détenus.
■ Nous demandons à toutes les institutions internationales - notamment l’ONU, l’Union européenne et les institutions et les organisations des droits de l’homme - de se déclarer sans équivoque sur cette dernière atrocité israélienne et de travailler pour mettre fin à l’impunité d’Israël .
■ Nous exigeons un tribunal international pour juger tous les crimes israéliens, passés et présents. Nous demandons à l’Assemblée générale des Nations Unies de demander à la Cour Internationale de Justice un avis consultatif sur la légalité d’Israël au sein du système des Nations Unies compte tenu de son non-respect systématique et flagrant du droit international et de l’autorité morale.
■ Nous appuyons tous les efforts déployés par tous les moyens pour libérer le peuple de Gaza de leur prison et leur souffrance, y compris des sanctions et le déshabillage d’Israël, un boycott général, et le boycott - par les fédérations des travailleurs - de tous les navires entrant et sortant d’Israël.
■ Nous appelons tous les peuples à exprimer leur solidarité avec les morts et les blessés, et avec les Palestiniens sous occupation, par les expressions locales d’indignation partout où ils le jugent utile.
■ Nous appelons toutes les associations, les syndicats, les parlements, les professionnels et autres à se joindre à cet appel et ses exigences. S’il vous plaît diffusez cet appel et agissez en conséquence.

Le BRussells Tribunal Comité

Traduit par "Baladi"

***

Israel’s killing of 19 innocents with 60 more injured must have maximal consequences.
Israel impunity is a threat to all

Even for eyes burnt witnessing human suffering, there is something shocking, something impossible, about watching Israeli soldiers, armed and in gas masks, fast-roping from helicopters onto an aid ship filled with civilians — journalists, parliamentarians, human rights activists, mothers, doctors — headed to Gaza to break the inhuman siege that keeps 1.5 million people somewhere between life and death.
The Mavi Marmara, carrying 10,000 tons of humanitarian aid, was flying a white flag : a universal symbol of non-violence. It was also flying the Turkish flag, in international waters, giving it status as a sovereign extension of Turkey. Regardless, Israel attacked. For what does Israel fight ? Its existence, or the continuance of a regime of collective punishment calculated to destroy the Palestinians ? Or are these the same thing ? Dead : 19. Injured : 60. Who gave the order ? Will NATO react to an attack on one of its members ?

Simple public murder
The right to exist cannot be asserted through murder. The very acceptance of Israel into the United Nations System was — in 1948 — conditioned on the former recognising the equal rights of Arabs, in particular the right of return of Palestinians. Not only has Israel prevented the return of refugees, it took over by force and occupied in 1967 the rest of historic Palestine. From founding until now we have witnessed an unending catalogue of Israeli atrocities. By these countless atrocities, Israel has forfeited any claim to legality — it is moreover a state that refuses to join the Nuclear Non-Proliferation Treaty or consider giving up its nuclear weapons.
Gaza is both the world’s largest open-air prison and the 21st century’s undeclared concentration camp. Everybody knows it. The UN knows it. The US president knows it. Tens of thousands of civil servants in countries across the world know it. The siege is a way of sealing the exits, and of slow killing. It is an atrocity on the same level as genocide. Here every man and woman has a moral duty : inaction is complicity and a betrayal of humanity. All legal rights are with those who attempt to end this situation by whatever means.
The Freedom Flotilla is such an attempt : it is a refusal of inhuman suffering. Its symbolism is more powerful than any navy. As such, it remains what it was as it embarked on its journey : a signal of the collapse of the blockade. Where earlier lone vessels tried to reach Gaza, now they go in groups. More will follow. When a thousand ships set sail, what would Israel do ?

Israel on trial
Israel lost the battle for international public opinion a long time ago. None can forget the relentless strafing of a captive civilian population in Israel’s last war on Gaza. Who can Israel hope to persuade now ?

We condemn the illegal, immoral and inhuman blockade on Gaza, and all who uphold it
We condemn Israel
We condemn Israel’s brutal attack on peace activists in international waters. We declare that 700 brave souls, from 50 nations, represent something real that Israeli propaganda cannot erase
We mourn the 19 murdered and express hope and solidarity with the 60 injured. We demand of Israel the release of all activists detained
We call on all international institutions — including the UN, the EU and human rights agencies and organisations — to declare themselves unequivocally on this latest Israeli atrocity and to work towards ending Israeli impunity
We demand an international tribunal to judge all Israeli crimes, past and present. We call on the UN General Assembly to request of the International Court of Justice an advisory opinion on the legality of Israel within the United Nations System given its systematic and gross disrespect of international law and moral authority
We support all efforts by all means to free the people of Gaza from their prison and their suffering, including sanctions and divestment against Israel, a general boycott, and the boycott — by workers federations — of all ships going to and from Israel
We call upon people everywhere to express their solidarity with the dead and injured, and with Palestinians under occupation, in local expressions of outrage wherever it is deemed useful.

We call on all associations, unions, parliaments, professionals and others to endorse this appeal and its demands. Please distribute and act upon it.

The BRussells Tribunal Committee

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2