Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Photo du jour > Rompre le blocus de Gaza > « Halte au blocus, halte aux colonies »

« Halte au blocus, halte aux colonies »

samedi 5 juin 2010, par La Rédaction

Plusieurs dizaines de milliers de personnes manifestaient samedi en France à l’appel de dizaines d’organisations politiques, syndicales et religieuses pro-palestiniennes pour fustiger l’assaut meurtrier d’Israël sur une flottille en route pour Gaza et exiger la fin du blocus de ce territoire.
A Paris, un cortège de 30.000 personnes, selon les organisateurs, marchait sous une chaleur estivale entre Bastille et Invalides.
« Je me félicite du soutien du peuple français », a déclaré à l’AFP la déléguée générale de Palestine en France, Hind Khoury, en se demandant « pourquoi la paix n’aboutit pas ? »
Dans la capitale, les manifestants - beaucoup portant des keffiehs palestiniens - n’étaient au départ qu’un demi-millier mais la foule a rapidement grossi.
Cette manifestation parisienne était programmée depuis plusieurs jours à l’appel d’un Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens regroupant partis politiques de gauche, organisations syndicales et humanitaires et associations musulmanes ou juives. La France compte cinq à six millions de musulmans et 600.000 juifs, soit les plus importantes communautés en Europe.
A Lyon, ils étaient 30.000, agitant des drapeaux palestiniens, turcs, algériens, marocains, libanais et français et criant « Israël, assassin ! ». Sur des pancartes, on pouvait lire « exigeons des sanctions internationales », « halte au blocus, halte aux colonies », « Tribunal pénal pour Israël ».
Au coeur de Marseille, 5.000 personnes ont défilé vers la préfecture et le consulat d’Israël sous une banderole « contre la colonisation et l’apartheid en Palestine ».
A Nice, quelque 2.000 personnes vêtues de blanc se sont retrouvées à l’appel du Comité pour la liberté et la justice en Palestine pour réclamer la fin du blocus de Gaza et rendre hommage aux victimes du raid israélien (neuf morts civils).
Ailleurs en France - Bordeaux, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Reims et Evry - ce sont dans chacune des villes quelques centaines de personnes qui ont manifesté.
A Istanbul, environ 10.000 personnes se sont rassemblées à l’appel notamment de l’ONG islamiste IHH, un des principaux organisateurs de l’expédition maritime de lundi dernier.
Cinq Turcs, dont un turco-américain, ont été tués dans le raid israélien provoquant une très vive réaction d’Ankara, qui a rappelé son ambassadeur à Tel Aviv. « Plus on garde le silence, plus le massacre grandit », pouvait-on lire, sur une banderole.
Depuis le raid de lundi des dizaines de milliers de personnes ont manifesté en Turquie contre Israël et en faveur du Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle Gaza.
A Londres, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant la résidence officielle du Premier ministre David Cameron à Londres avant de se diriger vers l’ambassade d’Israël.
Les victimes « ne sont pas mortes en vain et (…) cela a permis d’attirer l’attention de la planète sur le crime épouvantable qu’est le blocus de Gaza », a déclaré à la foule Lindsey German, porte-parole de l’organisation Stop The War Coalition à l’origine du rassemblement.
« Libérer, libérer la Palestine », « Arrêter la piraterie israélienne », « Nous sommes tous des Palestiniens » ont crié les manifestants en agitant des drapeaux palestiniens. La communauté turque était largement représentée dans le cortège.

(Samedi, 05 juin 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2