Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Irak > Irak : Obama annonce le retrait des brigades de combat d’ici août (...)

Irak : Obama annonce le retrait des brigades de combat d’ici août 2010

vendredi 27 février 2009, par La Rédaction

Barack Obama a annoncé vendredi son intention de retirer toutes les brigades de combat américaines d’Irak d’ici au 31 août 2010.
"Je suis venu vous parler de la manière dont va prendre fin la guerre en Irak", a déclaré le chef de la Maison Blanche lors d’un discours sur la base des Marines de Camp Lejeune, en Caroline du Nord. "Les décisions les plus importantes concernant l’avenir de l’Irak doivent désormais être prises par les Irakiens".
"Nous ne pouvons pas débarrasser l’Irak de tous ceux qui sont opposés à l’Amérique ou qui partagent les sentiments de nos adversaires", a affirmé le président américain. "Nous ne pouvons pas faire la police dans les rues irakiennes jusqu’à ce qu’elles soient complètement sûres, ni rester jusqu’à ce que l’union de l’Irak soit perfectionnée. Nous ne pouvons pas supporter indéfiniment un engagement qui exerce une pression sur notre armée, et qui coûtera au peuple américain près de mille milliards de dollars".
Barack Obama a précisé qu’après août 2010, entre 35.000 et 50.000 soldats resteraient dans un premier temps sur place pour aider à la formation de l’armée irakienne et mener les missions de lutte contre le terrorisme. De même, la nouvelle administration américaine "procédera avec prudence" et en consultation étroite avec le gouvernement irakien pendant la phase de retrait.
Toutes les troupes américaines quelles qu’elles soient (environ 142.000 hommes actuellement) doivent avoir quitté l’Irak au 31 décembre 2011, en vertu de l’accord signé par les deux pays fin 2008 alors que George W. Bush finissait son dernier mandat présidentiel. Mais le ministre de la Défense Robert Gates, déjà à ce poste dans l’administration Bush, a estimé vendredi qu’il vaudrait mieux conserver une "modeste" présence américaine en Irak après le 31 décembre 2011, mais que c’était à Bagdad d’en décider.
Pendant la campagne présidentielle, le candidat démocrate s’était engagé à retirer les troupes dans un délai de 16 mois suivant sa prise de fonctions. Le calendrier annoncé vendredi, qui concerne environ 100.000 hommes, est plus long de deux mois.
Selon des responsables de l’administration, la plupart des forces devant avoir quitté l’Irak en août 2010 resteront dans la zone de combats jusqu’à la fin 2009 au moins, pour aider au bon déroulement des élections législatives irakiennes prévues en décembre.
Le président Obama a parallèlement décidé de déployer 17.000 soldats supplémentaires en Afghanistan, où les Etats-Unis disposent déjà de 38.000 hommes.
Le chef de la Maison Blanche a par ailleurs confirmé que Christopher Hill, ancien négociateur américain dans le dossier nucléaire nord-coréen, serait le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Irak. M. Hill a démontré "le pragmatisme et les compétences" nécessaires à cette mission, a-t-il affirmé.
Des responsables gouvernementaux américains avaient précédemment indiqué qu’il était le candidat le mieux placé pour succéder à Ryan Crocker à l’ambassade américaine de Bagdad.

( Vendredi, 27 février 2009 - Avec les agences de presse )

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr