Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Irak > L’armée américaine annonce une réduction de ses effectifs en Irak, malgré un (...)

L’armée américaine annonce une réduction de ses effectifs en Irak, malgré un nouvel attentat meurtrier

dimanche 8 mars 2009, par La Rédaction

Environ 12.000 soldats américains et 4.000 soldats britanniques quitteront l’Irak d’ici le mois de septembre, a annoncé dimanche le général David Perkins, porte-parole de l’armée américaine à Bagdad. Quelques heures plus tôt, un attentat suicide visant des recrues et des agents de la police avait fait 32 morts et plusieurs dizaines de blessés dans la capitale irakienne.
Cet attentat, perpétré dimanche matin, est le plus meurtrier à frapper Bagdad depuis près d’un mois.
Un kamikaze circulant à moto, portant une ceinture d’explosifs, s’est fait exploser en fonçant sur un groupe de nouvelles recrues qui attendaient devant l’école de police de la capitale, située dans un quartier principalement chiite de l’est de Bagdad.
L’attentat n’a pas été revendiqué, mais ce type d’attentat suicide porte la signature d’extrémistes sunnites religieux, dont Al-Qaïda en Irak.
Les extrémistes s’en prennent de plus en plus souvent aux forces irakiennes, alors que ces dernières prennent le relais des Américains pour assurer la sécurité dans le pays.
La principale école de police de Bagdad a souvent été frappée : le 1er décembre, un autre attentat y avait tué au moins 33 personnes.
Parallèlement, le général américain David Perkins a annoncé que les forces combattantes américaines en Irak passeront de 14 à 12 brigades d’ici septembre. Les 12.000 soldats américains concernés devraient quitter Bagdad et la province d’Anbar, des zones qui ont été particulièrement touchées par les combats ces dernières années.
Les 4.000 soldats britanniques encore présents en Irak, basés dans le sud du pays, devraient aussi partir d’ici septembre.
Le général Perkins a affirmé que la sécurité en Irak s’était "grandement améliorée, et était passée de très instable à stable". Il a évoqué une baisse de 90% des violences, affirmant que c’était son plus bas niveau depuis l’été 2003.
"Nous ne sommes en aucun cas contents de nous", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse dimanche après-midi à Bagdad. "Nous savons qu’Al-Qaïda, bien que ses capacités et ses effectifs aient beaucoup diminué, est toujours prêt à tout pour maintenir son influence ici en Irak", a-t-il ajouté.
Dans le cadre de ce retrait progressif, l’armée américaine accélérera le transfert des installations militaires à l’armée irakienne, a ajouté le général Perkins.
Quelque 135.000 soldats américains sont actuellement déployés en Irak.
Le président américain Barack Obama a récemment annoncé le retrait d’Irak de toutes les troupes de combat américaines d’ici la fin août 2010 et le départ de toutes les forces américaines d’ici la fin 2011.

( Dimanche, 08 mars 2009 - Avec les agences de presse )

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr