Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Tunisie > Tunisie : Kairouan, capitale de la culture islamique pour 2009

Tunisie : Kairouan, capitale de la culture islamique pour 2009

dimanche 8 mars 2009, par La Rédaction

Première capitale islamique au Maghreb, Kairouan, principale ville du centre tunisien, est depuis dimanche la "capitale de la culture islamique" pour 2009, proclamée par l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) basée au Maroc.
Considérée comme la quatrième ville sainte de l’islam, après la Mecque, Médine et Jérusalem (Al-Qods), Kairouan est inscrite au patrimoine universel de l’UNESCO. Elle fut dès le 7ème siècle après J.C. le point de départ de l’expansion de l’islam en direction du Maghreb, de l’Andalousie, de la Sicile et de l’Afrique sub-saharienne.
Le coup d’envoi des célébrations a été donné par le Premier ministre tunisien, Mohamed Ghannouchi, en remplacement du président Zine El Abidine Ben Ali, empêché de faire le déplacement comme initialement prévu en raison d’un "rhume aigu", selon l’agence officielle TAP.
De nombreuses personnalités religieuses, dont l’imam de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, Tayssir Al-Témimi, le célèbre théologien égyptien Youssef Qaradhaoui, plus connu pour ses émissions sur la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera, et d’autres venues des pays du Maghreb et du Golfe étaient présentes à la cérémonie d’ouverture organisée sous une grande tente sur l’esplanade de la grande mosquée Okba Ibn Nafaâ, du nom du fondateur de Kairouan en 710 après J.C.
Une centaine de manifestations seront organisées tout au long de l’année dans cette ville qui a donné naissance à d’illustres juristes tels Assad Ibn Al-Fourat, Sohnoun Ibn Abi Zied, ou de pionniers de la médecine tel Ahmed Ibn Al-Jazzar.
Pour les promoteurs de ces manifestations, il s’agit de faire revivre l’éclat de Kairouan qui fut pendant cinq siècles un "pôle de rayonnement" non seulement théologique, mais aussi dans les domaines de la médecine, des mathématiques, de la philosophie et de la calligraphie.
Il s’agit aussi de mettre en évidence l’image d’un islam fondé sur la modération qui bannit le radicalisme, l’excès et l’extrémisme, tel que prêché par la doctrine malékite qui prévaut non seulement en Tunisie, mais aussi dans les autres pays du Maghreb.
"Prônant le dialogue des civilisations, des cultures et des religions, notre pays a toujours été une terre de tolérance, de paix et de concorde", a martelé le Premier ministre tunisien en lisant le discours d’ouverture que devait prononcer le président Ben Ali.
Outre des manifestations de musique, de danse, de théâtre, de cinéma et de littérature, un grand spectacle son et lumière chantant "Kairouan l’éternelle" est prévu mardi prochain. Il sera retransmis par satellite dans les 50 pays membres de l’ISESCO.

( Dimanche, 08 mars 2009 - Avec les agences de presse )

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr