Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Gel des colonies israéliennes : Washington a échoué dans ses efforts

Gel des colonies israéliennes : Washington a échoué dans ses efforts

jeudi 2 décembre 2010, par La Rédaction

Les Etats-Unis ont informé jeudi l’Autorité palestinienne de l’échec de leurs efforts pour obtenir d’Israël un nouveau moratoire sur la colonisation dans les territoires occupés, a affirmé à l’AFP un responsable palestinien.
"L’administration américaine nous a informés qu’Israël n’avait pas accepté un moratoire sur la colonisation", a déclaré ce responsable sous le couvert de l’anonymat, alors que les Palestiniens exigent pour reprendre les négociations de paix un gel de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
"L’administration américaine va poursuivre ses efforts", a-t-il néanmoins ajouté à Ramallah en Cisjordanie.
Interrogé par l’AFP, un responsable du bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a renvoyé à un passage du discours que ce dernier avait prononcé la veille au Parlement.
"Nous travaillons étroitement avec les Etats-Unis depuis plusieurs semaines pour trouver une voie afin de reprendre les négociations et c’est un objectif commun", a déclaré M. Netanyahu, qui a imputé à l’Autorité palestinienne la responsabilité du blocage des négociations.
M. Netanyahu a accepté d’envisager un nouveau moratoire de 90 jours en Cisjordanie, en échange de mesures de soutien sécuritaires et diplomatiques américaines, mais exige une confirmation écrite des Etats-Unis pour les soumettre au vote de son cabinet de sécurité.
Le négociateur palestinien Saëb Erakat a précisé à l’AFP à Ramallah que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas recevrait dans la journée le consul des Etats-Unis à Jérusalem, Daniel Rubinstein, qui doit l’informer des résultats des efforts américains.
M. Abbas avait réaffirmé mercredi qu’il envisageait des alternatives aux négociations de paix en cas de persistance du désaccord sur la colonisation. "Si c’est accepté (le moratoire) nous sommes prêts, sinon nous annoncerons que cette option est terminée et nous nous tournerons vers d’autres", a-t-il indiqué.
"Nous attendons de passer à des négociations directes pour aborder les deux questions de fond dans un délai déterminé : les frontières et la sécurité, délimiter les frontières, avant d’achever les négociations directes", a expliqué le dirigeant palestinien.
Les pourparlers de paix ont repris le 2 septembre 2010 à Washington, pour s’interrompre le 26 septembre à l’expiration d’un moratoire israélien sur les nouvelles constructions dans les colonies juives de Cisjordanie occupée.
La Ligue arabe a avalisé le 8 octobre la position palestinienne, mais avait accepté d’attendre, pour se prononcer définitivement, le résultat de la médiation américaine. M. Abbas avait exposé lors de cette réunion arabe plusieurs alternatives aux négociations, à commencer par la présentation d’une demande de reconnaissance d’un Etat palestinien par les Nations unies faute d’être parvenu un accord avec Israël.

(Jeudi, 02 décembre 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2