Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Liban > Reconstruction du camp palestinien de Nahr al Bared, au Liban

Reconstruction du camp palestinien de Nahr al Bared, au Liban

lundi 9 mars 2009, par La Rédaction

L’Agence de l’Onu pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) et le gouvernement libanais ont posé la première pierre du projet de reconstruction du camp de Nahr al Bared, un an et demi après la fin des combats dévastateurs qui ont permis à l’armée d’en chasser les extrémistes du mouvement intégriste Fatah al Islam.
Les maisons des 30.000 habitants du camp de réfugiés situé sur la côte méditerranéenne à proximité de Tripoli, dans le nord du Liban, avaient été rasés durant les combats. Des retards de financement et la nécessité de déblayer les décombres ont retardé le début de la reconstrution et laissé un moment penser à certains de ses habitants qu’elle n’aurait jamais lieu.
"C’est un symbole. Nous sommes tout à fait résolus à voir ce camp reconstruit. C’est aussi une réponse à 5.000 personnes qui auront l’occasion de regagner leur foyers dans les 12 à 16 mois qui viennent", a déclaré Salvatore Lombardo, directeur de l’UNRWA au Liban, peu avant le lancement des travaux.
La reconstruction ne débutera que dans un mois, les terrains devant une nouvelle fois être sondés pour s’assurer qu’ils ne recèlent plus aucune munition non explosée et les autorités libanaises doivent encore délivrer de nouveaux permis de construire.
"Espérons que ces formalités ne prendra pas plus d’un mois et que nous pourrons alors signer le contrat avec l’entreprise de construction retenue", a dit Lombardo.
Les terrains sur lesquels Nahr el Bared s’est développé jusqu’à accueillir 770.000 réfugiés palestiniens chassés d’Israël en 1948 appartenait à l’origine à des Libanais. L’UNRWA a reçu pour le moment 52 millions de dons pour cette opération, soit de quoi reconstruire un ou deux quartiers de ce qui avait fini par devenir un immense bindonville insalubre.
Plus de 400 personnes ont trouvé la mort dans les 15 semaines de combats qui ont fait rage à partir de mai 2007 entre le Fatah al Islam et l’armée libanaise, qui a subi de lourdes pertes pour reprendre le contrôle du camp aux activistes intégristes de la mouvance Al Qaïda.
Aujourd’hui les anciens habitants du camp vivent dans des abris de fortune fournis par l’UNRWA, dans des garages et chez des parents.
Le coût total de la reconstruction du camp est estimé à plus de 200 millions de dollars dont l’UNRWA espère que les pays arabes du Golfe fourniront la plus grande partie.
Les forces libanaises veilleront à ce que les activistes du Fatah al Islam n’y trouvent plus refuge, alors que la sécurité était autrefois assurée, comme dans les 11 autres que compte le Liban, par les factions palestiniennes elles-mêmes.
"Le Liban entend désormais recouvrer son autorité et sa souveraineté sur chaque pouce de son territoire", a déclaré le mois dernier Khalil Makkaoui, directeur de la commission du dialogue libano-palestinien.
"Une fois reconstruit, ce camp sera placé entièrement sous l’autorité du gouvernement libanais. Il n’y aura plus d’armes et de gangs."
De nombreux refugiés de Nahr al Bared et de la zone adjacente baptisée "le nouveau camp", où les réfugiés tentent de relancer une activité économique, se plaignent que les barrages de l’armée entravent le libre commerce.
Selon Lombardo, le Premier ministre libanais Fouad Siniora a exprimé son intention d’améliorer cette situation lors d’un récente rencontre avec des délégués du camp en présence d’officiers de l’armée et de la police.
"Mais cela ne s’est pas encore traduit par des changements significatifs sur le terrain", déclaré le responsable de l’UNRWA.

( Lundi, 09 mars 2009 - Avec les agences de presse )

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr