Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > L’UE déplore l’intransigeance d’Israël sur les colonies

L’UE déplore l’intransigeance d’Israël sur les colonies

mercredi 8 décembre 2010, par La Rédaction

La chef de la diplomatie de l’UE Catherine Ashton "regrette" le refus d’Israël d’accepter un gel de la colonisation en Cisjordanie, qui reste "illégale" et va "à l’encontre" des efforts de paix dans la région, a indiqué sa porte-parole, Maja Kocijancic.
"Nous constatons avec regret que les Israéliens n’ont pas été en mesure d’accepter une prolongation du moratoire comme le demandaient l’Union européenne, les Etats-Unis et le Quartette" sur le Proche-Orient, a souligné la porte-parole, dans une déclaration envoyée à l’AFP.
"Notre position sur la colonisation est claire : elle est illégale au regard du droit international et constitue un obstacle à la paix", a-t-elle ajouté. "Il est urgent de réaliser des progrès en vue de parvenir à une solution à deux Etats pour le conflit israélo-palestinien. Les négociations sur toutes les questions liées au statut final restent la première des priorité", a souligné la porte-parole.
Les Etats-Unis ont annoncé mardi qu’ils avaient abandonné l’idée d’obtenir un gel de la colonisation israélienne en Cisjordanie afin de relancer les négociations au Proche-Orient, une décision saluée par le gouvernement israélien.
Washington veut désormais essayer de parvenir à la paix en se concentrant sur ce qu’il qualifie de "problèmes centraux" du conflit.
Cette nouvelle approche devrait être discutée la semaine prochaine au département d’Etat à Washington, où négociateurs israéliens et palestiniens sont attendus.
Côté palestinien, le président Mahmoud Abbas a parlé mercredi d’"une crise difficile" dans les négociations. Il a souhaité un engagement de l’Union européenne dans le processus de paix pour permettre une relance des négociations. "Nous espérons que le moment va bientôt venir ou l’UE jouera un rôle ensemble avec les Etats-Unis", a-t-il affirmé à Athènes.
L’impasse des négociations israélo-palestiniennes doit être discutée lundi lors d’une réunion à Bruxelles des ministres européens des Affaires étrangères.
Les ministres examineront en particulier un rapport de leurs chefs de mission à Jérusalem, obtenu mardi par l’AFP et qui avertit que la politique d’Israël dans la ville "met gravement en danger" un règlement israélo-palestinien à deux Etats.
"Si les tendances actuelles ne sont pas arrêtées de manière urgente, la perspective de Jérusalem-Est comme future capitale d’un Etat palestinien devient de plus en plus improbable et impraticable", écrivent les chefs de mission.
La porte-parole de Mme Ashton souligne que "de récents développements en matière de colonisation, y compris à Jérusalem-Est, vont à l’encontre des efforts de la communauté internationale pour parvenir à un succès des négociations".
Quelque 190.000 colons israéliens vivent dans des colonies à Jérusalem, selon l’UE.
Israël a proclamé l’ensemble de Jérusalem sa capitale "éternelle et indivisible", alors que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat.

(Mercredi, 08 décembre 2010 - Avec les agences de presse)

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2