Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Retour sur "Plomb durci" > Mercredi 17 décembre 2008 On leur a simplement dit : « Allez-vous-en (...)

Mercredi 17 décembre 2008
On leur a simplement dit : « Allez-vous-en ».

vendredi 17 décembre 2010, par Al Faraby

Ce matin, à cinq heures, plus de 200 policiers et membres de la « Patrouille Verte » ont fait une descente sur le campement bédouin d’Abdallah al-Atrash, dans la région de Rahat. Six heures durant, ils ont procédé à la démolition de la totalité du village et expulsé de force les 20 familles qui vivaient là. Pas la moindre structure n’est restée debout et tous, hommes, femmes et enfants, ont été chassés de leur terre.
L’affaire était en jugement devant les tribunaux depuis 2000 mais, il y a quatre jours, l’ordre de démolition et d’évacuation a été donné au village. Le gouvernement leur a ordonné d’évacuer immédiatement cette terre, sans leur offrir d’autre lieu où s’établir. Aucune solution n’a été offerte, ni aucune suggestion avancée. On leur a simplement dit : « Allez-vous-en ».
Ils vivaient dans ce même endroit depuis près de vingt ans après avoir été chassés de leurs anciennes maisons, plus à l’ouest. Ces gens appartiennent à la tribu Atrash et vont probablement aller vivre avec des proches, du côté de Hura, dans un village non reconnu des Atrash. Quelques uns vont rester sur cette terre et ont dit aux membres du RCUV (Conseil régional des Villages non reconnus) qu’ils comptaient dormir parmi les vestiges de leurs maisons, jusqu’à ce que de nouvelles tentes aient été érigées.
Cette expulsion vient quelques jours après la publication des recommandations de la Commission Goldberg qui s’exprime en faveur de la reconnaissance des villages bédouins à l’est de la route 40. Abdallah al-Atrash se situe à l’ouest.

Les membres de Kadima, le parti au pouvoir en Israël, votent ce mercredi pour désigner leurs candidats aux élections générales du 10 février prochain.
Le site Internet de Kadima précise que quelque 80.000 membres sont en droit de voter pour 85 candidats à une place sur la liste du parti. De ce vote devrait sortir la tendance vers laquelle s’orientera le parti avant les élections générales.
Kadima est dirigé par la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni et a conduit des négociations de paix avec les Palestiniens au cours de l’année écoulée. Kadima est secouée par une série de scandales de corruption et les derniers sondages constatent un net recul avant le scrutin du 10 février alors que le Likoud de Benyamin Netanyahou est en tête.

A deux jours de l’expiration de la trêve chaotique en vigueur depuis le mois de juin avec l’Etat hébreu, des résistants de Gaza ont tiré neuf roquettes sur le sud d’Israël, a annoncé l’armée israélienne, mercredi.
Ces roquettes ont été tirées par trois organisations sans faire de victime.

La Russie a annoncé mercredi qu’elle ferait don de dix chasseurs MiG-29 d’occasion à l’armée libanaise, présentant celle-ci comme la garante de la stabilité du pays, un geste susceptible de faire froncer les sourcils à Israël, voire à la Syrie.
L’annonce en a été faite par Mikhaïl Dimitriev, chef du service de coopération technique et militaire fédéral russe, qui a fait état en outre de négociations pour la livraison au Liban de blindés russes.
La fourniture gracieuse des avions devrait être accueillie d’un mauvais oeil à Jérusalem, mais elle est insuffisante pour permettre au Liban de menacer la supériorité aérienne de l’Etat juif sur son petit voisin du Nord.

Benoît XVI effectuera une visite en Terre sainte en mai prochain, a annoncé mercredi le maire de Bethléem, Victor Batarseh.
Le maire a expliqué qu’un responsable du Bureau du protocole du Saint-Siège Paolo Corvini l’avait informé que le pape se rendrait dans sa ville, lieu de naissance de Jésus dans l’Evangile. Il a précisé que le pape comptait effectuer une visite de quatre jours dans la région, se rendant notamment en Israël et dans les Territoires palestiniens. Il visiterait ainsi Nazareth et Jérusalem ainsi que Bethléem en Cisjordanie.
Les responsables israéliens n’ont pas voulu commenter cette information dans l’attente d’une annonce officiel du Vatican.

L’aviation turque et les artilleurs iraniens ont bombardé mercredi la région frontalière septentrionale de l’Irak, a indiqué à l’AFP le porte-parole des peshmergas (combattants) du Kurdistan irakien Jabbar Yawar.
"Les forces turques et iraniennes continuent de bombarder la région frontalière irakienne sous le prétexte de combattre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes de Turquie) dans les régions de Hadj Omrane et les Monts de Qandil", dans le nord-est de l’Irak, a-t-il dit.
"Ces bombardements turcs et iraniens ont fait beaucoup de dommages matériels dans ces villages et les habitants se sont enfuis", a-t-il ajouté.

Par Al Faraby
( Vendredi, 17 décembre 2010 )

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2