Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Dialogues > Des chiffres et des mots

Des chiffres et des mots

samedi 18 décembre 2010, par Al Faraby

"Nous ramenons les derniers Falashmoras en Israël"
"combien sont-ils ?"
"8.000"
"comment allez-vous procéder cette fois-ci(*) ?"
"ça va se faire à un rythme de 200 personnes par mois pendant 4 ans"
"eeeuuhhhhh....."
"quoi ?"
"ça fait plutôt 9.600"
"je sais... je sais... on a arrondi"
"ça fait quand même 1.600 de trop !"
"non... je veux dire qu’on a arrondi le nombre d’années..."
"ça reste, malgré tout, beaucoup"
"comment ça ?"
"pour 8.000 Falashmoras, à raison de 200 par mois, il faut précisément 40 mois... en arrondissant à 4 ans, vous ajoutez 8 mois... c’est beaucoup..."
"tu trouves ?"
"bien sûr... ça fait 8 aller-retour Tel-Aviv / Addis Abeba à vide... et puis..."
"et puis quoi ?"
"pourquoi dites-vous -ramener-... ils n’ont jamais été en -Terre promise- ?"
"olalala... cette manie de toujours chipoter sur les chiffres et les mots"
"...!?"

Al Faraby
Samedi, 18 décembre 2010

(*) Le plan actuel n’est pas comparable aux opérations Moïse, en 1984, et Salomon en 1991, lors de laquelle plus de 14 000 juifs éthiopiens avaient été transportés en Israël en trente-six heures par des avions de l’armée et de la compagnie israélienne El-Al.

Israël a donné son feu vert à l’immigration de 8 000 Falashmoras, ces juifs éthiopiens dont certains attendent depuis plusieurs années dans des camps de transit en Ethiopie de pouvoir rejoindre l’Etat hébreu. Ils s’ajouteront aux 100 000 juifs éthiopiens, dont environ 30 000 Falashmoras, ayant déjà immigré dans le pays ces vingt dernières années. Le gouvernement avait stoppé leur arrivée il y a environ trois ans. « Nous ramenons les derniers Falashmoras en Israël », s’est targué Benyamin Nétanyahou.

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2