Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Dialogues > Pour rester crédible

Pour rester crédible

mardi 21 décembre 2010, par Al Faraby

"A quoi jouent-ils ?"
"ils ne jouent pas... c’est une simulation"
"que simulent-ils ?"
"un affrontement..."
"entre qui et qui ?"
"ceux de gauche, appartiennent aux forces spéciales de l’Autorité d’Oslo... celle de Mahmoud Abbas... ils affrontent..."
"qui ?"
"des manifestants... bien sûr"
"et pourquoi leur font-ils porter des cailloux comme lors des affrontements avec des soldats israéliens ?"
"pour que la simulation soit un minimum crédible"
"...!?"

Al Faraby
Mardi, 21 décembre 2010

Members of the Palestinian special police force, loyal to President Mahmoud Abbas, show their skills during a training session in the West Bank city of Ramallah, Sunday, Dec. 19, 2010. (AP Photo/Majdi Mohammed)

***

Le gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne ont collaboré de manière très étroite ces dernières années afin d’endiguer l’influence du Hamas, selon un câble diplomatique de juin 2007 divulgué lundi 20 décembre par le site WikiLeaks.
Israël a déjà par le passé reconnu coopérer avec les forces de sécurité fidèles au président Mahmoud Abbas. Mais le document diffusé par le site internet suggère un niveau de coopération entre les deux camps élevé, qui pourrait mettre dans l’embarras le dirigeant palestinien.
Le câble diplomatique rapporte des propos du chef de l’agence de contre-espionnage israélienne (Shin Bet), Yuval Diskin, expliquant que les services de sécurité de l’Autorité palestinienne partagent avec Israël la quasi totalité des renseignements qu’ils collectent.
"Ils savent que la sécurité d’Israël est essentielle pour leur survie dans leur lutte contre le Hamas en Cisjordanie", dit le patron du Shin Bet, cité dans ce câble qui fut envoyé par l’ambassade américaine de Tel Aviv le 13 juin 2007, au moment où le Hamas prenait le contrôle de la bande de Gaza, aux dépens des partisans d’Abbas.
A cette époque-là, Diskin décrivait les forces de sécurité palestiniennes comme "désespérées, désorganisées et démoralisées".
"Il s’agit d’un nouveau développement. Nous n’avons jamais vu cela auparavant. Ils sont désespérés", peut-on lire dans le câble diplomatique.

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2