Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Retour sur "Plomb durci" > Mercredi 24 décembre 2008 Peter Lerner : "A la lumière des importants tirs de (...)

Mercredi 24 décembre 2008
Peter Lerner : "A la lumière des importants tirs de roquette, les points de passage resteront fermés"

vendredi 24 décembre 2010, par Al Faraby

De nouveaux accrochages à la frontière entre Gaza et Israël ont jeté un doute sur la possibilité d’une prolongation de la trêve entre le Hamas et l’Etat juif.
L’armée israélienne a tué mardi soir trois résistants du Hamas s’apprêtant à poser des explosifs devant les barbelés délimitant la frontière.
Les résistants ont répliqué en tirant au moins sept roquettes et une dizaine de mortiers sur le territoire israélien. En réponse à ces tirs, Israël a décidé de renoncer à la réouverture de trois points de passage vers le territoire palestinien qu’elle avait programmée pour mercredi.
"A la lumière des importants tirs de roquette, les points de passage resteront fermés", a déclaré Peter Lerner, officier de liaison de l’armée israélienne pour Gaza.
L’espoir d’une trêve prolongée reste toutefois toujours vivace, notamment grâce à la médiation égyptienne. Le président Hosni Moubarak doit rencontrer à ce sujet jeudi au Caire la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni.
Le Hamas, changeant de ton après des déclarations intransigeantes ces derniers jours, n’a pas exclu mardi de reconduire la trêve, à condition que l’armée israélienne mette fin à ses attaques et que l’Etat juif lève son blocus.
Conclue en juin sous les auspices de l’Egypte, une trêve de six mois, violée à plusieurs reprises mais qui a contribué à freiner les violences, est arrivée à expiration vendredi.
Dans un premier temps, le Hamas a affirmé qu’il n’était pas question de la reconduire et les tirs de roquettes sur le sud de l’Etat juif ont repris, relançant les supputations sur une possible offensive israélienne d’envergure dans le territoire.
A la demande de l’Egypte, le Hamas et le Djihad islamique sont également convenus lundi de limiter provisoirement les tirs sur le sud d’Israël.
Les conseillers du Premier ministre israélien Ehud Olmert ont affirmé qu’Israël était disposé à tenir ses engagements sur un cessez-le-feu, à condition que le Hamas persuade toutes les factions armées à Gaza de respecter une trêve.

Des milliers de pèlerins chrétiens ont commencé à se rassembler sur la place de la Mangeoire à Bethléem, sous la protection des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne.
Cinq cents hommes ont été envoyés de Ramallah et Jéricho pour assurer la sécurité pendant les festivités de Noël.
Bethléem, où la tradition situe la naissance de Jésus Christ, devrait accueillir 40.000 visiteurs cette semaine, d’après la ministre du Tourisme de l’Autorité palestinienne.
Khouloud Daibes-Abou Dayyeh intègre dans ce chiffre les chrétiens venus de Cisjordanie, de la bande de Gaza et d’Israël. Environ 900 chrétiens de Gaza ont demandé aux autorités israéliennes la permission de se rendre dans la ville de Cisjordanie, mais seuls 300 l’ont obtenue.

A l’image du processus de paix avec l’Autorité palestinienne, les négociations indirectes qui se sont déroulées, cette année, entre l’Etat juif et la Syrie par l’entremise de la Turquie sont désormais gelées du fait de l’approche des élections législatives en Israël, prévues le 10 février 2009.
Lundi 22 décembre, le premier ministre israélien, Ehoud Olmert, a effectué une visite en forme de bilan à Ankara, au cours de laquelle il s’est entretenu avec le président turc, Abdullah Gül, et le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan. Si rien n’a filtré de ces entrevues, les bons connaisseurs du dossier côté israélien estiment que les pourparlers avec la Syrie ont permis de réaliser des progrès importants, notamment sur le futur statut du Golan, ce plateau occupé par Israël en 1967 et dont la Syrie réclame la restitution intégrale, jusqu’à la rive orientale du lac de Tibériade. Le président syrien, Bachar Al-Assad, a d’ailleurs évoqué d’éventuels contacts directs, mardi 23 décembre.

Une série de contrats d’une valeur totale de 500 millions d’euros ont été signés à l’occasion du voyage du premier ministre français en Egypte, écrit ce mercredi Le Figaro.
Entre autres, l’Agence française de développement (AFD) a annoncé un prêt de 200 millions d’euros à l’Egypte, à des conditions avantageuses. Cette somme servira à financer les travaux de la troisième ligne du métro du Caire. L’AFD envisage également de consacrer 150 millions d’euros par an, pendant trois ans, à d’autres prêts destinés aux PME et au développement durable.

La Turquie et l’Irak ont exprimé mercredi, à l’occasion d’une visite du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki à Ankara, leur volonté de lutter contre les séparatistes du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) retranchés dans les montagnes du nord de l’Irak.
"Nous ne devrons pas permettre que les organisations terroristes, en particulier le PKK (interdit), affaiblissent nos relations", a indiqué M. Maliki lors d’un déjeuner de travail avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Le Premier ministre somalien Mohamed Mohamud Guled, en fonctions depuis la semaine dernière, a démissionné en déclarant que sa nomination risquait de faire éclater un gouvernement déjà très fragile.
Le président Abdullahi Yusuf avait limogé le Premier ministre Nur Hassan Hussein à la suite d’un différend centré sur de nouveaux membres du cabinet. Mais le parlement s’est prononcé pour la réintégration d’Hussein et des pays voisins ont imposé des sanctions à Yusuf en l’accusant de faire obstacle à la paix.

Par Al Faraby
( Vendredi, 24 décembre 2010 )

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2