Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Un monde solidaire > Masao Hara, maire de Koriyama : "J’aimerais lancer un appel au monde : nous (...)

Masao Hara, maire de Koriyama :
"J’aimerais lancer un appel au monde : nous avons besoin d’aide"

mercredi 16 mars 2011, par La Rédaction

Masao Hara, maire de Koriyama,
ville située à une cinquantaine de kilomètres de Fukushima :
"J’aimerais lancer un appel au monde :
nous avons besoin d’aide"

"J’aimerais lancer un appel au monde : nous avons besoin d’aide. À l’heure actuelle, nous avons reçu quelque 9 000 personnes. Elles sont arrivées depuis que le gouvernement a ordonné l’évacuation de tous les habitants résidant dans un rayon de 20 kilomètres autour du site où les accidents s’enchaînent dans les réacteurs nucléaires endommagés par le séisme et le tsunami de vendredi.
Les évacués ont été installés dans des centres d’accueil, notamment le stade de baseball qui, fortuitement, avait été récemment rénové dans l’éventualité d’un désastre naturel. Les gens sont préoccupés, mais ils restent calmes. Il n’y a aucune panique. Ils sont plus inquiets lorsqu’ils regardent la télévision et constatent l’angoisse qui a saisi le pays. La vie s’est rapidement réorganisée, conformément à l’esprit de discipline et de solidarité de la société japonaise. Les évacués se voient offrir des examens médicaux et des tests de radioactivité.
Ce dont nous avons besoin urgemment, c’est de l’essence, du kérosène, de l’eau et de la nourriture. Plus que tout, nous manquons de kérosène, parce qu’on ne peut rien faire sans. Nous ne pouvons pas nous chauffer ou faire fonctionner les pompes à eau, alors qu’il fait encore froid dans cette région du nord du Japon."

Masao Hara, maire de Koriyama
Mercredi, 16 mars 2011

***

Transmettez cet appel aux maires de vos villes et villages