Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Égypte > L’Égypte conseille Israël de mettre fin aux raids contre Gaza

L’Égypte conseille Israël de mettre fin aux raids contre Gaza

samedi 20 août 2011, par La Rédaction

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a appelé Israël, samedi dans un communiqué, à mettre fin immédiatement à ses raids de représailles à Gaza après des attaques meurtrières près d’Eilat. "L’Égypte dénonce l’usage de la force contre les civils en toutes circonstances et conseille fortement à Israël de mettre fin immédiatement à ses opérations militaires contre Gaza", selon ce texte.
L’Égypte et Israël vivent leur première crise diplomatique depuis la chute du régime d’Hosni Moubarak, après la mort de cinq policiers égyptiens à la frontière avec l’État hébreu, alors que les forces israéliennes pourchassaient des hommes armés soupçonnés d’avoir mené les attaques d’Eilat. Samedi, la confrontation armée entre les groupes radicaux palestiniens de Gaza et Israël s’est poursuivie, avec des tirs de roquettes et des frappes israéliennes. Des activistes de la bande de Gaza ont lancé 23 projectiles contre le sud d’Israël, faisant trois blessés, selon un bilan israélien. À Gaza, trois Palestiniens ont été blessés, dont un gravement, lors de la riposte israélienne, selon des sources médicales locales.
Un total de 14 Palestiniens ont été tués et plus de 40 blessés lors de ces raids aériens contre la bande de Gaza depuis une série d’attaques anti-israéliennes jeudi dans le sud d’Israël (qui ont fait 8 morts), tout près de la frontière avec l’Égypte. Ces représailles ont notamment visé les Comités de résistance populaire (CRP), groupe accusé par Israël d’être responsable des attaques de jeudi, ce qu’il a nié.

***

Un rapport dénonce l’opération de Tsahal dans le Sinaï
Israël a commis deux violations en pénétrant en Égypte et en tirant côté égyptien, a affirmé la Force multinationale et observateurs (FMO), stationnée dans le Sinaï et chargée de surveiller la paix entre Israël et l’Égypte, dans un rapport cité samedi par l’agence Mena. "Les deux violations (commises par) Israël sont le fait d’avoir transgressé la frontière et d’avoir tiré des coups de feu côté égyptien", selon la Mena.
Cinq policiers égyptiens ont été tués jeudi après un échange de tirs entre les forces israéliennes et des hommes armés à la suite d’une triple attaque sanglante près d’Eilat, à la frontière avec l’Égypte. Le rapport de la FMO concerne les circonstances du décès de ces policiers, selon la Mena. Le texte ne dit pas, d’après l’agence, si les auteurs des attaques d’Eilat sont passés par le Sinaï égyptien pour gagner Israël, comme l’affirme l’État hébreu.
Huit Israéliens ont été tués dans la série d’attaques, attribuées par Israël à des activistes radicaux palestiniens de Gaza. Le décès des cinq policiers a provoqué une crise diplomatique entre l’Égypte et Israël. Le Caire a en effet décidé de rappeler son ambassadeur à Tel-Aviv en signe de protestation, selon la télévision d’État égyptienne. La FMO, un organisme indépendant composé de près de 2 000 hommes et qui ne relève pas des Nations unies, a été créée après l’accord de paix israélo-égyptien de 1979 et la restitution du Sinaï à l’Égypte. Elle est notamment chargée de veiller au respect des dispositions complexes du traité de paix dans le domaine de la sécurité.

(Samedi, 20 août 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2