Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Libye > Libye : le chef du CNT menace de démissionner

Libye : le chef du CNT menace de démissionner

lundi 22 août 2011, par La Rédaction

Le chef du Conseil national de transition (CNT), l’organe politique de la rébellion en Libye, a évoqué lundi sa possible démission pour protester contre les actes de vengeance perpétrés selon lui par certains combattants rebelles sur le terrain. "Je salue l’action des chefs des révolutionnaires, j’ai confiance en leur parole, mais certains actes de quelques-uns de leurs hommes m’inquiètent", a déclaré Moustapha Abdel Jalil, évoquant "des actes de vengeance".
"Ce pourrait être la raison ou la cause de ma démission", a mis en garde Moustapha Abdel Jalil, qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse dans la capitale rebelle Benghazi (est). "Les révolutionnaires ont mené la révolution contre le régime d’abord par des manifestations pacifiques. Ils ont pris la responsabilité de se battre militairement et d’assurer la sécurité dans nos villes", a-t-il expliqué.
"Ma crainte concerne aujourd’hui certaines actions hors la loi, perpétrées en dehors du cadre et des ordres des leaders des révolutionnaires, en particulier les actes de vengeance", a souligné Abdel Jalil, un ancien ministre de la Justice de Kadhafi, passé à la rébellion dès les premières heures de révolte. "Je m’oppose fermement à toute exécution extra-judiciaire", a-t-il martelé. "Mon rôle après la chute (de Kadhafi) continuera, à moins que je perde le contrôle de mes objectifs et de ce qui les inspire. J’espère que nos révolutionnaires seront à la hauteur de leurs responsabilités", a-t-il ajouté.

***

La Ligue arabe affiche sa solidarité avec les rebelles libyens

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, s’est déclaré lundi "totalement solidaire" avec le gouvernement rebelle en Libye, au moment où des combats entre insurgés et soldats fidèles à Muammar Kadhafi faisaient rage dans plusieurs quartiers de Tripoli.
Nabil al-Arabi a indiqué dans un communiqué sa "totale solidarité avec les efforts en cours menés par le Conseil national de transition (CNT)", organe politique de la rébellion. Il lui a "souhaité de réussir à mener à bien une nouvelle ère et à préserver l’intégrité régionale de la Libye ainsi que sa souveraineté et son indépendance".
La Ligue arabe avait appelé à une zone d’exclusion aérienne en mars et critiqué les bombardements de la coalition internationale sur le pays.

***

L’ambassadeur de Tripoli à Tunis reconnaît la "victoire incontestable" des rebelles

L’ambassadeur libyen en Tunisie, Youssef El Ayeb, a reconnu mardi "la victoire claire et incontestable" des rebelles en Libye et promis que ses services allaient faciliter le retour dans leur pays des dizaines de milliers de Libyens réfugiés en Tunisie. "Maintenant la victoire est claire et incontestable", a déclaré El Ayeb sur la télévision nationale tunisienne. "J’ai pris mes fonctions en mars et dès ce moment j’ai dit au CNT (Conseil national de transition) que l’ambassade en Tunisie servait les intérêts du peuple libyen", a-t-il souligné.
"Nous allons faciliter le retour des Libyens dans leur pays même ceux qui n’ont pas de passeport", a-t-il également déclaré, évoquant la situation des dizaines de milliers de réfugiés libyens en Tunisie. "L’ambassade ainsi que les consulats de Tunis et de Sfax vont être ouverts 24h sur 24 pour répondre aux besoins de nos frères libyens", a-t-il promis. Samedi soir, des milliers de Libyens réfugiés à Tunis avaient manifesté leur joie devant l’ambassade libyenne, alors que les rebelles étaient aux portes de Tripoli. Un énorme drapeau de l’insurrection barre depuis le fronton du bâtiment.

***

L’Égypte reconnaît le Conseil national de transition libyen

L’Égypte reconnaît l’entité politique des rebelles libyens, le CNT (Conseil national de transition), comme le gouvernement légitime de la Libye, a indiqué lundi le ministre égyptien des Affaires étrangères Mohammed Amr. "L’Égypte reconnaît le nouveau régime en Libye et le CNT qui le représente", a-t-il dit au cours d’une conférence de presse au Caire.

***

L’ambassade de Tripoli au Maroc rallie la rébellion

L’ambassade de Libye à Rabat a annoncé lundi son ralliement au Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion libyenne, dans une déclaration à l’AFP. "L’ambassade salue la révolution du 17 février et annonce son ralliement au CNT comme unique représentant du peuple libyen", a déclaré dans un appel téléphonique le chargé d’affaires libyen Mohamed Benkacem al-Biaishi.

***

La Jordanie appelle à un transfert rapide du pouvoir

La Jordanie a appelé lundi à un transfert de pouvoir "rapide et pacifique" en Libye, où les rebelles sont entrés au coeur de la capitale, Tripoli, dans une tentative finale d’évincer le dirigeant Muammar Kadhafi. "La Jordanie observe les développements en Libye, en espérant un transfert rapide et pacifique du pouvoir qui permettrait aux différentes parties sur le terrain de s’entendre sur une feuille de route vers la démocratie", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Nasser Jawdeh.
Le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion en Libye, "a un rôle clé à jouer dans ce contexte", a affirmé Nasser Jawdeh à l’agence officielle Petra. "Nous espérons que la situation tragique et le carnage en Libye prendront fin. La Libye devrait être reconstruite d’une manière qui préserve son unité, sa stabilité et sa sécurité", a-t-il ajouté.
Des combats faisaient rage lundi dans de nombreux quartiers de Tripoli, y compris autour de la résidence de Kadhafi. Le sort de l’homme fort de la Libye était inconnu mais deux de ses fils ont été arrêtés, dont l’un, Seif al-Islam, fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité.

***

La télévision officielle libyenne a cessé d’émettre

La télévision officielle libyenne, Al Jamahiriya, a cessé d’émettre lundi vers 16 heures.
Des sites de l’opposition libyenne ont affirmé que les rebelles, qui sont entrés dans Tripoli dimanche et en contrôlent plusieurs quartiers, s’étaient emparés des locaux de la télévision, mais cette information ne pouvait être vérifiée dans l’immédiat.
Lorsque la transmission a cessé l’écran est devenu entièrement noir avant que le logo de la chaîne ne réapparaisse quelques minutes plus tard en bas de l’écran à droite, sans image ni son.

***

La Tunisie félicite le peuple libyen

Le Premier ministre tunisien, Beji Caïd Essebsi, a adressé lundi un message de félicitations au peuple libyen lors d’un entretien téléphonique avec le président du conseil exécutif du Conseil national de transition libyen (CNT), Mahmoud Jibril. Essebsi a présenté les félicitations du peuple tunisien et s’est réjoui de la victoire de la volonté du peuple libyen en quête de liberté et de dignité, selon un communiqué cité par l’agence TAP.
De son côté, Mahmoud Jibril a exprimé sa gratitude pour le soutien apporté par la Tunisie aux Libyens et la volonté du CNT de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays, selon la même source.
La Tunisie a reconnu, dimanche, la rébellion comme représentant légitime du peuple libyen. Les rebelles contrôlent depuis lundi la quasi-totalité de la capitale libyenne Tripoli. Depuis le début du conflit en Libye, en février, des centaines de milliers de Libyens se sont réfugiés en Tunisie.

(Lundi, 22 août 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2