Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Une mosquée à Kousra, village de Cisjordanie, incendiée par des (...)

Une mosquée à Kousra, village de Cisjordanie, incendiée par des colons

lundi 5 septembre 2011, par La Rédaction

Une mosquée de Kousra, village de Cisjordanie voisin de Naplouse, a été incendiée lundi par des colons juifs, quelques heures après le démantèlement d’une implantation sauvage.
Le rez-de-chaussée de l’édifice, où les assaillants ont lancé des pneus enflammés, a été entièrement détruit, selon Abdel Azim Wadi, membre du conseil local.
Le nom de Migron, colonie sauvage où trois habitations avaient été détruites un peu plus tôt sur ordre de la justice israélienne, a été bombé sur les murs de la mosquée. La police a ouvert une enquête.
Six personnes qui s’opposaient aux forces de l’ordre ont par ailleurs été arrêtées lors du démantèlement de Migron.

***

Mosquée attaquée en Cisjordanie : la "responsabilité" imputée à Israël

Le Premier ministre palestinien Salam Fayyad a imputé lundi au gouvernement israélien la responsabilité de la tentative d’incendie contre une mosquée en Cisjordanie, en raison de l’impunité accordée d’ordinaire aux auteurs de ce type d’attaque.
M. Fayyad a jugé dans un communiqué que le gouvernement israélien portait "l’entière responsabilité" de cette profanation "en raison de l’absence de poursuites contre les auteurs de tels actes par le passé".

***

Cisjordanie : démolition de trois habitations d’une colonie sauvage

L’armée et la police israélienne ont démoli dans la nuit de dimanche à lundi trois habitations de la colonie sauvage de Migron, près de Ramallah, en Cisjordanie occupée, a-t-on appris de source policière.
"Les trois maisons ont été démolies après que leurs résidents en ont été évacués à la suite d’un ordre du tribunal", a déclaré à l’AFP une porte-parole de la police Louba Samri.
"Six colons qui s’opposaient à la démolition ont été arrêtés après avoir agressé les forces de l’ordre", a-t-elle précisé.
Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, avait ordonné en juin la destruction des trois bâtiments à Migron.
Le 2 août, la Cour suprême d’Israël a demandé l’expulsion des habitants de cette implantation sauvage, située près de la ville palestinienne de Ramallah, mais elle a donné aux autorités jusqu’à mars 2012 pour appliquer cette décision.
Selon des documents judiciaires, cette colonie, construite en partie sur des terres privées palestiniennes sans l’autorisation du gouvernement israélien en mai 2001, et censée être démantelée depuis dix ans, comptait environ 250 habitants en 2009.
Aux yeux de la communauté internationale, les colonies israéliennes sont illégales, qu’elles aient ou non été autorisées par le gouvernement de l’Etat hébreu.
Plus de 300.000 Israéliens habitent dans les colonies de Cisjordanie occupée, un nombre en augmentation constante. Environ 200.000 autres se sont installés dans une douzaine de quartiers de colonisation érigés à Jérusalem-Est, occupée et annexée depuis 1967, où vivent quelque 270.000 Palestiniens.

(Lundi, 05 septembre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2