Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Irak > Irak : le président kurde demande le maintien des troupes américaines dans le (...)

Irak : le président kurde demande le maintien des troupes américaines dans le pays

mardi 6 septembre 2011, par La Rédaction

Le puissant président de la région autonome du Kurdistan irakien Massoud Barzani s’est prononcé mardi pour le maintien des forces américaines en Irak au-delà de 2011, estimant que leur départ risquait de favoriser l’émergence de nouvelles violences confessionnelles.
Si les Kurdes sont généralement favorables au maintien des troupes américaines en Irak, c’est la première fois que M. Barzani se prononce publiquement en ce sens. "A mon avis, si les forces américaines se retirent, il y aura un risque de guerre civile", a-t-il averti dans un discours télévisé.
M. Barzani a appelé le gouvernement irakien à signer un accord avec les Américains pour le maintien de troupes dans le pays.
En vertu d’un accord de sécurité conclu en 2008 par Washington et Bagdad, l’ensemble des forces américaines doivent quitter l’Irak d’ici au 31 décembre. Mais la persistance de l’instabilité et la crainte d’une montée en puissance de l’influence iranienne dans le pays a conduit certains responsables américains et irakiens à reconsidérer cette date-butoir.
Quelque 45.000 soldats américains sont actuellement en Irak. Début août, des dirigeants irakiens ont annoncé qu’ils ouvriraient des négociations sur le maintien d’une force américaine résiduelle chargée d’aider à former les forces de sécurité irakiennes.
Par ailleurs, les autorités américaines ont informé le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki que le retrait des forces américaines avait officiellement commencé, ont déclaré mardi à Bagdad deux responsables du gouvernement.
Cette annonce devrait inciter les dirigeants irakiens à trancher rapidement la question de savoir s’ils veulent demander à Washington le maintien de troupes américaines dans le pays. Les Etats-Unis seraient prêts à accéder à une telle demande, mais celle-ci doit être formulée officiellement et Bagdad doit préciser le rôle qu’il souhaite voir les forces américaines jouer, ont expliqué à plusieurs reprises les autorités américaines.

***

Huit soldats tués et leurs corps brûlés dans l’ouest du pays

Huit soldats irakiens ont été tués et leurs corps brûlés dans la nuit de lundi à mardi dans une région désertique de la province d’Anbar, dans l’ouest de l’Irak, a affirmé un officier de police qui n’a pas voulu être identifié.

"Huit soldats appartenant à la 7ème division, en faction à un point de contrôle entre Haditha et Baiji, ont été assassinés et leurs armes volées. Les assaillants ont ensuite mis leurs corps dans un véhicule militaire auquel ils ont mis le feu", a-t-il affirmé.

Ce point de contrôle se trouve à 100 km au nord de Haditha, sur une route stratégique reliant les provinces sunnites d’Anbar et Salaheddine qui était utilisée par les insurgés pour convoyer des armes ou mener des opérations. A la suite de la création en 2006 des milices anti-Qaïda (Sahwa) dans la province d’Anbar, beaucoup d’insurgés s’étaient repliés vers le nord utilisant cette route.

La position attaquée se trouve non loin du lac Tharthar, où avaient été tués lors d’une opération conjointe américano-irakienne deux chefs d’Al-Qaïda, Abou Omar al-Bagdadi et Abou Ayoub al-Masri, le 18 avril 2010.

Assassiner des policiers ou des militaires puis brûler leurs corps font partie des méthodes d’Al-Qaïda, qui avait revendiqué récemment des attentats de ce type dans deux quartiers de Bagdad.

(Mardi, 06 septembre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2