Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Syrie > Le chef de la Ligue arabe se rendra samedi 10 septembre en Syrie

Le chef de la Ligue arabe se rendra samedi 10 septembre en Syrie

mercredi 7 septembre 2011, par La Rédaction

Prévue mercredi 7 septembre, la visite à Damas du secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Al-Arabi, aura finalement lieu samedi 10, a annoncé le chef adjoint de l’organisation, Ahmad ben Helli. Cette visite avait initialement été reportée sine die.

Le secrétaire général de la Ligue arabe était attendu mercredi 7 septembre dans la capitale syrienne pour présenter une proposition de treize points formulée par les pays arabes, au nombre desquels figurent des demandes telles que l’arrêt de la répression et l’organisation d’un scrutin présidentiel en 2014. Mardi, M. Arabi a affirmé qu’il était chargé "par la Ligue arabe de transmettre un message clair au régime syrien concernant ce qui se passe en Syrie, la nécessité d’arrêter les violences et la mise en œuvre immédiate de réformes".

Dans cette proposition en treize points, M. Assad est également appelé à libérer les prisonniers politiques et à dédommager ceux qui ont été lésés au cours du mouvement de contestation qui dure depuis six mois. La proposition, approuvée lors d’une réunion en août au Caire des ministres des affaires étrangères arabes, appelle à la "tenue d’élections présidentielles pluralistes ouvertes à tous les candidats éligibles en 2014", soit à la fin du mandat de M. Assad, qui a accédé au pouvoir à la mort de son père, Hafez, en 2000.

Le texte demande également un "arrêt immédiat" de la répression des manifestations hostiles au pouvoir tenu par la minorité alaouite pour "éviter un conflit confessionnel en Syrie ou un motif pour une intervention étrangère". Il appelle aussi à "une déclaration de principes claire de la part de Bachar Al-Assad qui préciserait les engagements de réformes qu’il avait pris dans des discours précédents". M. Assad doit en outre "engager des contacts sérieux avec les représentants de l’opposition syrienne" et exprimer son "engagement à une transition vers un gouvernement pluraliste", insiste le document.

Le président syrien doit également "séparer l’armée de la vie politique et civile". Lors de la réunion du Caire, les ministres des affaires étrangères arabes avaient appelé la Syrie à "mettre fin à l’effusion de sang et à suivre la voie de la raison avant qu’il ne soit trop tard", exprimant leur "inquiétude face aux développements graves sur la scène syrienne qui ont fait des milliers de victimes et de blessés".

Depuis plusieurs jours, la répression s’est intensifiée dans la région de Homs (centre), où les opérations de l’armée et des forces de sécurité sont de plus en plus régulières, parallèlement à une contestation qui prend de l’ampleur. Mardi encore, deux personnes, dont un adolescent, ont été tuées et deux autres blessées dans les environs de la ville, par des tirs de l’armée à un poste de contrôle proche, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Dans la ville même, où les quartiers sont divisés entre pro et anti-régime et où l’armée est fortement présente dans tous les axes stratégiques, "les corps de cinq citoyens dont une femme ont été découverts, mardi matin, à Souk Elhachich et Hammam Elbacha", a indiqué l’OSDH.

Selon l’ONU, les violences quasi quotidiennes en Syrie ont fait au moins deux mille deux cents morts depuis le début des manifestations, à la mi-mars, en majorité des civils. Le régime soutient en revanche qu’il se bat contre "des bandes terroristes armées".

Mercredi, la Syrie ainsi que la Libye seront au centre de pourparlers entre les ministres français et russes des affaires étrangères et de la défense, à Moscou, qui bloque l’adoption d’une résolution aux Nations unies condamnant la répression.

(Mercredi, 07 septembre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2