Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Libye > Libye : Sarkozy à Tripoli avec Cameron et Bernard-Henri Lévy

Libye : Sarkozy à Tripoli avec Cameron et Bernard-Henri Lévy

mercredi 14 septembre 2011, par La Rédaction

D’après nos informations, Nicolas Sarkozy devait partir en Libye dans la nuit de mercredi à jeudi en compagnie du philosophe français Bernard-Henri Lévy. De sources concordantes à Paris, on a appris que les deux hommes seraient accompagnés du Premier ministre britannique David Cameron. Interrogé sur l’éventualité du déplacement présidentiel, révélée par le site de l’hebdomadaire Marianne, l’Élysée n’a pas confirmé l’information, rappelant : "Le président de la République a dit qu’il se rendrait en Libye quand toutes les conditions seront réunies." Mais, étant donné les conditions de sécurité de ce type de déplacement, il est peu probable qu’il soit annoncé à l’avance, précise-t-on dans l’entourage du chef de l’État.
Néanmoins, des sources policières ont indiqué mercredi après-midi que cent soixante policiers, en majorité des CRS, tous volontaires, étaient mercredi en partance pour la Libye pour une mission de "sécurisation" à Tripoli. La visite de Nicolas Sarkozy en Libye a été confirmée mercredi soir par le chef du Conseil national de transition, Moustafa Abdeljalil. "Nous disons aux leaders qui viennent demain (jeudi) qu’ils seront en sûreté", a assuré le chef du nouveau pouvoir libyen.

(Mercredi, 14 septembre 2011 - Avec les agences de presse)

***

160 policiers envoyés en mission

Cent soixante policiers, en majorité des CRS, tous volontaires, étaient mercredi en partance pour la Libye pour une mission de "sécurisation" à Tripoli, alors que des informations de presse faisaient état d’une possible visite sur place de Nicolas Sarkozy jeudi.
Ces policiers étaient en partance pour une mission de "sécurisation en vue d’un déplacement sur place" du président de la République, ont indiqué des sources policières, confirmant partiellement une information du site internet de l’hebdomadaire Marianne.
Sollicité par l’AFP, l’Elysée n’a pas fait de commentaire. Ce déplacement jeudi ne serait qu’"une option" pour la présidence, rapportait lefigaro.fr.
Pour la mission de sécurisation, deux vols distincts étaient prévus au départ de France mercredi en fin d’après-midi, les policiers ayant reçu pour consignes d’être en civil —"pantalon jean, pas de treillis, des chaussures souples" - et d’avoir pour bagage un sac à dos contenant notamment "trois litres d’eau, une ration de combat, six barres de céréales".
Les instructions, toujours selon les sources policières, mentionnaient que les fonctionnaires ne devaient pas être munis de carte professionnelle, ni d’appareil photo ou de téléphone portable mais d’un gilet pare-balles.
Le retour est prévu vendredi et les policiers auront la charge de sécuriser notamment un hôtel, un hôpital et un troisième point de passage à Tripoli.
Une mission équivalente de ces policiers à Benghazi n’était pas non plus exclue par ces sources et il a été fait appel aux CRS, dans les différentes compagnies, sur la base du volontariat.
Un avion de fret devait transporter les "armes de service" qui seront prises en charge par le Raid, l’unité d’élite de la police, également sur place en Libye, ont précisé les mêmes sources.
Le 1er septembre, à l’issue d’une conférence sur l’avenir de la Libye organisée à l’Elysée, Nicolas Sarkozy avait assuré qu’il se rendrait en Libye lorsque les autorités du Conseil national de transition (CNT), l’organe politique de la rébellion, seraient "installées" dans la capitale Tripoli. Ce qui est chose faite depuis ce week-end.

***

Kadhafi appelle la communauté internationale au secours de Syrte

Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, a appelé la communauté internationale à rompre l’isolement autour de son fief de Syrte dénonçant un "crime" commis par l’Otan, a annoncé mercredi soir la chaîne Arraï qui diffuse régulièrement des messages de l’ex-dirigeant traqué.
"Si Syrte a été isolée du monde pour que ces atrocités puissent être commises contre elle, le monde a l’obligation de ne pas la laisser isolée", a déclaré le colonel Mouammar Kadhafi.
"Vous devez assumer votre responsabilité internationale et intervenir immédiatement pour arrêter ce crime", a-t-il ajouté en s’adressant à la communauté internationale.
"Le terrorisme et la destruction pratiqués par l’Alliance atlantique dans la région de Syrte sont indescriptibles", a poursuivi le "Guide" libyen toujours en fuite.
En fuite depuis la chute de son quartier général à Tripoli le 23 août, après avoir régné 41 ans sur le riche pays pétrolier, le colonel Kadhafi reste combatif. Il avait appelé ses partisans à lutter "jusqu’à la victoire" dans un message lu lundi par la même chaîne de télévision basée en Syrie.
Au sein de l’Otan, le porte-parole de l’opération Protecteur unifié a dit ne pas disposer d’informations sur le sort de Mouammar Kadhafi, visé par un mandat d’arrêt international émis par la CPI et un avis de recherche international après la diffusion d’une "notice rouge" par Interpol.
Engagée sous mandat de l’ONU pour protéger les civils, l’Otan a toujours affirmé que Mouammar Kadhafi n’était pas une cible pour elle. Mais plusieurs responsables politiques des pays de la coalition ont reconnu que l’Alliance contribuait à la traque du dirigeant déchu.
Sur le terrain, les offensives annoncées depuis plusieurs jours n’ont pas encore eu lieu sur les bastions pro-Kadhafi de Bani Walid (170 km au sud-est de Tripoli), Syrte (360 km à l’est de Tripoli) et Sebha (centre), qui ont montré leur capacité à résister et même à contre-attaquer.
Les avions de l’Otan ont cependant poursuivi leurs frappes mardi, essentiellement autour de Syrte, la région natale du colonel Kadhafi, et de Waddan, dans l’oasis de Djofra, selon l’Alliance.

(Mercredi, 14 septembre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 

***

"Saga d'été"
 
Ce recueil, de cinquante quatre pages, regroupe tous les textes et photos publiés sur "Al-Oufok", site du -Mouvement démocratique arabe-, dans le cadre de sa rubrique estivale (juillet, août 2011) intitulée "Cartes postales...", sous la signature d’Al Faraby.
(...)