Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Dialogues > Jean-Claude Ponsin

Jean-Claude Ponsin

jeudi 29 septembre 2011, par Al Faraby

"C’est quoi ce temps-là ?"
"pourquoi dis-tu ça ?"
"j’apprends par un e-mail, le 29 septembre 2011, que t’es décédé le 30 juillet de la même année"
"ha ha ha... il est vrai qu’avant internet, tu l’aurais su bien plus vite que ça"
"Jean-Claude... je voulais te dire..."
"quoi ?"
"merci pout tout... mon frère"
"essaie de toujours faire mieux"
"même quand t’es plus là... tu me défies"
"...!?"

Al Faraby
Jeudi, 29 septembre 2011

Militant communiste dès le lycée, Jean-Claude n’a jamais dévié de ses idéaux de justice sociale, du Brésil à la Palestine, en passant par la France et le Salvador.
Ancien élève de l’école Polytechnique, Jean-Claude Ponsin débute sa carrière d’ingénieur en BTP en Israël, où il s’était porté volontaire dans les années 1950, pour découvrir, déjà, la réalité de l’injustice faite au peuple palestinien.
Au Brésil, où son refus du système de corruption des grandes entreprises l’emmène des sièges administratifs à la jungle amazonienne ; à Cuba, pour « servir la révolution naissante », Jean-Claude mets en œuvre ses compétences en en n’oubliant personne en chemin.
Insatisfait d’une profession trop carriériste à ses yeux, il reprend des études et devient médecin à 47 ans ; à l’hopital Lariboisière, en 1982 à Beyrouth sous les bombes israéliennes envoyé par une ONG de première urgence, puis à son cabinet médical dans le quartier défavorisé de la Goutte d’Or dans le XVIIIème.
Jean-Claude est révolté par l’injustice du monde, par les inégalités, par la puissance des dominants. Il ne peut qu’agir, ne rien faire serait être complice.
Après l’assassinat de Mgr Romero au Salvador lors de la guerre civile, il fonde une association LES ENFANTS D’EL SALVADOR qui enverra sur place des volontaires en santé, éducation et formation professionnelle jusqu’aux accords de paix.
Puis, PILIER d’ANGLE entreprise d’insertion fondée à Paris offrira une chance de retrouver une place dans la société à des cassés de la vie ( alcooliques, sortants de prison...) par des activités diversifiées dans le second oeuvre du bâtiment, la saisie sur ordinateur, l’imprimerie.
Enfin ces dernières années, LES AMIS D’AL ROWWAD témoigne de son engagement en faveur de la résistance palestinienne : c’est par le "soutien par la culture" que se manifeste l’aide au centre Al Rowwad et à son directeur, Abdelfattah Abou Srour, au théatre de Jénine, par l’organisation de tournées théatrales, par l’ouverture d’une boutique associative proposant des produits palestiniens…
Jean-Claude est de tous les combats.
Il restera pour nous comme un modèle. Un pur, sans concession, toujours dans l’action. Il fait parti de ces trop rares personnes qui ont mené une vie cohérente, de bout en bout, sans rien renier.
Nous espérons lui être fidèles.

Soirée en homage à Jean-Claude PONSIN
Samedi 5 novembre - à partir de 19h00
Librairie Résistance
4, Villa Compoint
75017 Paris
M° Guy Môquet (ou Brochant)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 

« Saga d’été »
Ce recueil, de cinquante quatre pages, regroupe tous les textes et photographies publiés sur "Al-Oufok", site du -Mouvement démocratique arabe-,
dans le cadre de sa rubrique estivale (juillet, août 2011) intitulée "Cartes postales...", sous la signature d'Al Faraby.
 
Présentation et commandes à l'adresse:
http://www.aloufok.net/spip.php?article5242