Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Forums d’Assawra > Forum du 1er au 07 octobre 2011 : Adonis : « Il n’y a pas eu de révolution (...)

Forum du 1er au 07 octobre 2011 : Adonis : « Il n’y a pas eu de révolution arabe »

samedi 1er octobre 2011, par La Rédaction

L’objectif de ce forum est de vous proposer de réagir, d’un samedi à l’autre, à un texte choisi par nos soins.
La modération se faisant à priori et une seule fois par jour, dans le respect des règles légales en vigueur. (Les contributions retenues du jour sont publiées le lendemain)
Les liens hypertextes ne sont pas permis.
Les contributions les plus récentes sont consultables depuis le portail du site ( <A href="http://www.aloufok.net/">www.aloufok.net<FONT size=2> ) en bas de page.
Forum réservé aux inscrits à la liste de diffusion "Assawra"
 
Al Faraby,
administrateur du site.
 

***

"La révolution, telle que je l’entends et dans son sens historique, est un projet global et complet. Jusque-là, nous avons assisté à un simple renversement de dirigeants, sans que soient bouleversées les structures du pouvoir. Les noms des gouvernants ont changé, voilà tout.
Pour considérer les événements qui se sont produits dans certains pays arabes comme une révolution, il aurait fallu assister à un bouleversement – du système socioéconomique." (Adonis)

***

Réagissez à l’adresse  :
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?page=forum&id_article=5488"><FONT face=Arial>http://www.aloufok.net/spip.php?page=forum&id_article=5488
 

***

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 

***

« Saga d’été »
Ce recueil, de cinquante quatre pages, regroupe tous les textes et photographies publiés sur "Al-Oufok", site du -Mouvement démocratique arabe-,
dans le cadre de sa rubrique estivale (juillet, août 2011) intitulée "Cartes postales...", sous la signature d'Al Faraby.
 
Présentation et commandes à l'adresse:
http://www.aloufok.net/spip.php?article5242
 
 

Messages

  • Parfaitement d’accord avec ADONIS !

    Qu’est ce qu’un dirigeant ? Finalement pas grand chose, un simple homme dont le "système " est toujours le maitre (système capitaliste libéral..).

    Le début des " révoltes " était clean ..et puis , dans chacun des pays, des quantités d’ordures ont quitté leur vêtement de travail (uniforme , petite carte discrète genre stasi) ..pour " faire semblant de se joindre au " Peuple "..
    Le temps passe et tout le monde " se rhabille "..et tout est comme avant, même pire tant le nombre de morts et de blessés est élevé.

    Qu’il y ait un franc dictateur , l’armée, une démocratie libérale ..qui que ce soit qui soit au pouvoir ne change rien.. Seule leur façon de d’appréhender le problème change légèrement ..

    Ici, nous sommes en démocratie...on a quand même le " 49.3 " qui est dictatorial ..

    C’est vrai qu’ADONIS nous a foutu le moral en l’air...mais on se laisse tous faire ....On y croit ...enfants purs que nous sommes ...

    Comme dirait K. MARX ....d’abord ABOLIR le CAPITAL , après on voit ....

  • Comme la première intervention, moi aussi je suis d’accord avec ADONIS, qui a eu le courage, sans doute sans ménagements et sans trop de nuances dans cette déclaration, d’aller à contre-courant : n’est-ce pas le rôle du poète, entre autres, de voir derrière les apparences ?
    Et ce n’est pas la sincérité, ni le désir de changement de ceux qui ont participé à ces révolutions, en versant leur sang trop souvent, qui est mises en cause - Tunisie, Egypte - !
    Il n’est bien sûr pas question de leur jeter une quelconque pierre, ni de penser que le mouvement est terminé.
    Une véritable révolution est-elle facile à mener dans un pays arabe ? d’une façon générale dans un pays sous domination politico-économique néo-coloniale, et encore plus, dans un qelconque pays d’un monde sous la dictature "absolue" de la finance et de ses cartels internationaux ?
    Les arabes sont confrontés à plusieur systèmes d’opression et de dictature : les endogènes, et les exogènes ; les deux étant inséparables, et les dictarures "indigènes", souvent mises en place et/ ou renforcées par le et les maîtres extérieurs, sont la plupart du temps pour eux des agents compradores, interchangeables s’ils ne font pas ou plus l’affaire. S’obnubiler sur un dictateur, désigné comme tel par le peuple, et/ou comme tel par les puissances dominatrices extérieures, et le faire "dégager", ne suffit pas pour faie une "Révolution". Et dans certains cas même, peut mener à une contre-révoltion pire ! Bien des "élites" de l’opposition ne sont que des canddidats d’alternance d’un même système.
    D’autres sauront peut-être parler mieux que moi de cette question dans le contexte de l’histoire des peuples arabes et de la géopolitique du Moyen-Orient et de l’Afrique (le Maghreb peut-il, doit-il être dissocié de l’Afrique ?).
    Et ce n’est pas pour dire qu’une révolution arabe est impossible, loin de là ! Juste ne pas prendre des vessies pour des lanternes - entre autres, les foutaises non innocentes, sur la dernière mode incontournable pour la révolution : Facebook et Twitter !
    Elle est à venir, je l’espère en marche. Le chemin ne peut pas être pré déterminé, surtout de l’extérieur, de façon simpliste ; les analyses non plus.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.