Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Syrie > Les Etats-Unis maintiennent l’interdiction de vente d’équipement télécom à la (...)

Les Etats-Unis maintiennent l’interdiction de vente d’équipement télécom à la Syrie

mardi 4 octobre 2011, par La Rédaction

Les autorités américaines ont maintenu lundi leur interdiction frappant la vente d’équipements de télécommunications à la Syrie, tout en autorisant certaines télécommunications entre les Etats-Unis et ce pays.
Le département du Trésor a publié un document précisant le dispositif des sanctions mises en oeuvre par Washington contre Damas et créant un régime dérogatoire au dernier décret présidentiel américain sur ce sujet.
Selon cette licence instituant une dérogation au régime général, "toutes les transactions relatives à la réception et à la transmission de télécommunications avec la Syrie sont autorisées, à condition qu’aucun paiement effectué en application de cette licence générale n’implique" l’Etat syrien ou des personnes figurant sur la liste des personnes dont les actifs sont gelés en vertu des différents programmes de sanctions visant la Syrie depuis 2004.
En matière de téléphonie, cela n’autorise de fait que des communications passant par des opérateurs satellitaires privés ou l’opérateur sud-africain MTN Group, qui dit détenir 45% du marché de la téléphonie mobile en Syrie, et à condition que le règlement de ces services soit effectué sur un compte abrité par une banque n’étant pas frappée par les sanctions du Trésor.
Les lignes fixes de Syrie sont en effet exploitées par l’opérateur public Syrian Telecom, et le premier opérateur mobile du pays, Syriatel, appartient à un cousin du président Bachar al-Assad, Ramzi Makhlouf, qui figure sur la liste noire du Trésor.
Le ministère précise qu’il "n’autorise pas [...] la mise à disposition, la vente ou la location d’équipements ou de technologies de télécommunications à l’Etat syrien ou à quiconque en Syrie".
En vertu des sanctions imposées par Washington contre le régime de Damas pour protester contre la répression des aspirations populaires au changement politique en Syrie, les personnes morales et physiques américaines n’ont pas le droit de commercer avec l’Etat syrien, dont les éventuels actifs aux Etats-Unis ont été gelés.
Les Etats-Unis ont intensifié en août ces sanctions afin de faire cesser "la campagne de violence et de répression menée par le régime syrien contre les citoyens de Syrie".
Le président Barack Obama a ainsi promulgué le 18 août un nouveau décret interdisant l’importation de pétrole et de produits pétroliers de Syrie aux Etats-Unis.
Ce texte interdit également "l’exportation, la réexportation, la vente ou la fourniture de tout service à la Syrie, directement ou indirectement, à partir des Etats-Unis ou de la part d’une personne morale ou physique américaine, où qu’elle se trouve".
Le document publié lundi par le Trésor est la quatorzième "licence générale" précisant le champ d’application du décret du 18 août.

4 morts dans des heurts à Idleb, vote attendu à l’ONU sur une résolution
Trois soldats et un civil syriens ont été tués mardi lors d’accrochages entre militaires et déserteurs dans le nord-ouest de la Syrie, alors qu’un militant a été assassiné à Homs, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
"Trois soldats et un civil ont péri dans des affrontements entre militaires et probablement des déserteurs" dans la localité de Jabal al-Zawiya dans la province d’Idleb, près de la frontière turque, a précisé l’ONG basée en Grande-Bretagne dans un communiqué.
Par ailleurs, le militant communiste Moustapha Ahmad Ali, 52 ans, a été assassiné lundi soir dans le quartier Jab al-Jandali de la ville de Homs (centre), a indiqué l’ONG sans autre précision.
Le même jour, un enfant a été tué dans ce même quartier par des balles tirées sur la voiture qui le transportait avec son père qui a été blessé, alors que deux autres civils ont été tués près de Qoussair et les corps de quatre civils retrouvés dans la région de Homs, toujours selon la même source.
A New York, les pays occidentaux vont s’efforcer mardi de faire adopter au Conseil de sécurité de l’ONU une résolution condamnant la répression de la contestation par le régime syrien, malgré la menace d’un veto russe, selon des diplomates.
La répression du mouvement de contestation populaire a déjà fait, selon l’ONU, plus de 2.700 morts depuis la mi-mars en Syrie où les autorités attribuent les violences à des "bandes armées voulant semer le chaos".

(Mardi, 04 octobre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 

« Saga d’été »
Ce recueil, de cinquante quatre pages, regroupe tous les textes et photographies publiés sur "Al-Oufok", site du -Mouvement démocratique arabe-,
dans le cadre de sa rubrique estivale (juillet, août 2011) intitulée "Cartes postales...", sous la signature d'Al Faraby.
 
Présentation et commandes à l'adresse:
http://www.aloufok.net/spip.php?article5242