Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Yémen > Yémen, 40 femmes blessées lors de la célébration de l’attribution du Nobel de la (...)

Yémen, 40 femmes blessées lors de la célébration de l’attribution du Nobel de la paix à Tawakkol Karman

lundi 10 octobre 2011, par La Rédaction

Quarante femmes ont été blessées dimanche soir à Taëz (sud-ouest), lors de la dispersion violente par le régime d’une manifestation qui célébrait l’attribution du Nobel de la paix à la Yéménite Tawakkol Karman, ont indiqué des sources médicales. "Des hommes à la solde du régime du président Ali Abdallah Saleh ont attaqué à coups de pierres et de bouteilles vides la manifestation, faisant 40 blessées parmi les femmes", a indiqué lundi un membre du comité d’organisation de la manifestation. Une source médicale a confirmé ce bilan.
Le prix Nobel de la paix a été conjointement attribué vendredi, pour la première fois de son histoire, à trois femmes : Tawakkol Karman, qui joue un rôle de premier plan dans le mouvement de contestation au Yémen, et deux Libériennes, la présidente Ellen Johnson Sirleaf et la militante Leymah Gbowee. Première femme arabe à recevoir la prestigieuse récompense, Tawakkol Karman a déclaré que son prix Nobel de la paix était "une victoire pour la révolution" au Yémen. La ville de Taëz (270 km au sud-ouest de Sanaa) est l’un des principaux foyers de la contestation du régime du président Saleh, qui refuse de quitter le pouvoir.
Trois personnes y ont été blessées lors d’affrontements qui ont éclaté lundi à l’aube entre les troupes fidèles à Ali Abdallah Saleh et des combattants tribaux ralliés au mouvement de contestation, selon des sources médicales. Des habitants ont indiqué que les hommes de la garde républicaine, commandée par Amed, le fils aîné d’Ali Abdallah Saleh, tentaient de prendre d’assaut le quartier de Rawda dans le centre de Taëz, défendu par les combattants tribaux.

(Lundi, 10 octobre 2011 - Avec les agences de presse)

Si vous souhaitez envoyer un message à Tawakkol Karman,
vous pouvez le faire en écrivant à redaction@aloufok.net qui le lui transmettra.