Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Mahmoud Abbas à Paris pour rencontrer Sarkozy ainsi qu’un émissaire (...)

Mahmoud Abbas à Paris pour rencontrer Sarkozy ainsi qu’un émissaire américain

jeudi 13 octobre 2011, par La Rédaction

Le président palestinien Mahmoud Abbas a entamé jeudi une visite de deux jours à Paris, au cours de laquelle il doit s’entretenir vendredi avec le président français Nicolas Sarkozy et rencontrer un émissaire américain, David Hale, a-t-on appris de sources diplomatiques.
Mahmoud Abbas est arrivé jeudi à Paris, a-t-on indiqué de source palestinienne. Il rencontrera le diplomate américain qui se trouve également à Paris, a précisé Paul Patin, le porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis à Paris.
David Hale a pris le relais de George Mitchell, ancien envoyé spécial du président Barack Obama pour le Proche-Orient, qui avait renoncé à cette mission en mai.
Le président palestinien effectue une tournée dans plusieurs pays, à la suite de la demande de reconnaissance de la Palestine comme membre à part entière de l’ONU, qu’il avait déposée à New York le 23 septembre.
Cette demande est en cours d’examen par le Conseil de sécurité de l’ONU, mais les Etats-Unis menacent d’y opposer leur veto.
Son entretien vendredi avec Nicolas Sarkozy "sera consacré à la relance du processus de paix israélo-palestinien et aux efforts menés par la France en ce sens dans le cadre des propositions présentées par le président de la République, notamment à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies le 21 septembre", a fait savoir l’Elysée.
Nicolas Sarkozy s’était alors prononcé pour un "statut intermédiaire d’Etat observateur" pour la Palestine à l’ONU, et avait invité Israéliens et Palestiniens à faire des "compromis" pour parvenir à un accord de paix "définitif" d’ici à un an.

***

Gilad Shalit reviendra mercredi chez lui via l’Egypte

Le soldat franco-israélien Gilad Shalit, détenu depuis plus de cinq ans à Gaza par le Hamas, doit revenir mercredi en Israël via l’Egypte, ont indiqué jeudi un responsable palestinien et les médias israéliens.
S’exprimant sous couvert de l’anonymat, ce responsable palestinien a affirmé à l’AFP que le soldat devait être libéré le mercredi 19 octobre, au lendemain de la remise en liberté par Israël de 450 prisonniers palestiniens. Il sera d’abord conduit au Caire via le terminal routier de Rafah, entre la bande de Gaza et l’Egypte, avant de rejoindre Israël.
Selon les médias israéliens, Gilad Shalit devrait revenir chez lui mardi ou mercredi, compte tenu de la procédure requise en Israël pour l’application de l’accord d’échange de prisonniers conclu avec le Hamas.
"Shalit sera là pour Simhat Torah", une fête juive célébrée le 20 octobre, a annoncé jeudi la radio publique israélienne, précisant que le médiateur du Premier ministre israélien en charge du dossier, David Meidan, devait se rendre "incessamment" au Caire pour finaliser les ultimes modalités de l’échange.
Le ministère israélien de la Justice a indiqué qu’il publierait "au plus tard dimanche matin" sur le site internet de l’autorité pénitentiaire la liste nominative des Palestiniens — 450 hommes et 27 femmes — libérables dans le cadre de la première phase de l’accord.
Les Israéliens auront ensuite 48 heures pour déposer au cas par cas devant la Cour suprême un recours contre ces libérations, même si de tels recours n’ont jamais abouti par le passé.
Les dirigeants israéliens et ceux du Hamas ont indiqué que la première phase de l’échange de prisonniers se tiendrait "dans quelques jours".
Deux mois après cette première phase de l’échange, 550 autres détenus palestiniens d’Israël doivent à leur tour recouvrer la liberté. Un groupe de 27 détenues palestiniennes doit aussi bénéficier de l’accord, mais la date de leur libération n’a pas été précisée.
Selon le journal en ligne Ynet, Gilad Shalit doit franchir le terminal de Rafah au milieu de la semaine prochaine pour se rendre Egypte, d’où il regagnera une base militaire en Israël. Il y sera accueilli par ses parents, en présence du Premier ministre Benjamin Netanyahu, avant de recevoir des soins médicaux et un soutien psychologique.
Gilad Shalit a été maintenu au secret à Gaza et n’a reçu aucune visite de la Croix-Rouge depuis sa capture le 25 juin 2006 en territoire israélien par trois groupes de combattants armés palestiniens, dont la branche armée du Hamas.

(Jeudi, 13 octobre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2