Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > L’échange de Shalit contre les détenus Palestiniens, un processus (...)

L’échange de Shalit contre les détenus Palestiniens, un processus complexe

lundi 17 octobre 2011, par La Rédaction

Le retour en Israël du soldat franco-israélien Gilad Schalit, enlevé en 2006 par des résistants de la Bande de Gaza, est attendu mardi en échange de la libération par Israël de 1.027 prisonniers palestiniens, dont 477 seront relâchés le même jour. Ce processus complexe d’échange devrait commencer dès 6h du matin (04h GMT).

Après plus de cinq ans de captivité, Gilad Schalit doit être remis à des responsables égyptiens et peut-être des membres de la Croix-Rouge dans la Bande de Gaza. Il devrait quitter ensuite la Bande de Gaza par le point de passage de Rafah, pour gagner le Sinaï en Egypte. Une fois au Sinaï, les autorités égyptiennes ou la Croix-Rouge confirmeront son identité et son état de santé. Israël procédera alors à la libération de 27 détenues palestiniennes. Au Sinaï, le chef du service psychiatrique de l’armée israélienne examinera Gilad Schalit.

Le soldat devrait rentrer ensuite en Israël par le point de passage voisin de Kerem Shalom à la frontière entre l’Egypte et Israël et la Bande de Gaza. Il subira alors un examen approfondi. L’armée israélienne lui fera revêtir son uniforme. Les médias israéliens rapportent qu’il pourra ensuite appeler sa mère, avec son vieux téléphone portable, et pourra goûter à l’un de ses snacks préférés à la cacahouète.

Israël libérera alors le reste du premier groupe de 477 détenus palestiniens devant être relâchés le jour-même. Une centaine doivent aller en Cisjordanie, une trentaine devraient être expulsés, selon certaines informations vers la Jordanie, la Turquie et le Qatar, et les autres seront relâchés dans la Bande de Gaza. Les 550 autres prisonniers, qui seront choisis par l’Etat hébreu, doivent libérés dans les deux mois qui suivent. Des célébrations sont prévues dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie pour accueillir les détenus libérés.

De son côté, Schalit devrait être transféré par hélicoptère sur la base aérienne de Tel Nof dans le centre d’Israël, où il retrouvera ses parents et sera examiné à nouveau par des médecins de l’armée. Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, le ministre de la Défense Ehoud Barak et le chef d’état-major de l’armée israélienne, le général Benny Gantz, l’accueilleront lors d’une cérémonie officielle. Un hélicoptère devrait ensuite emmener Gilad Schalit et sa famille jusqu’à leur domicile de Mitzpe Hila dans le nord d’Israël.

L’Etat hébreu a déclaré les zones autour des points de passages avec la Bande de Gaza, du poste-frontière de Nitzana avec l’Egypte et des prisons de Ketziot et Ofer, zones militaires fermées. A partir de lundi soir, la police devait aussi interdire l’entrée dans Mitzpe Hila aux personnes extérieures afin de préserver l’intimité des retrouvailles du soldat et sa famille.

***

Feu vert de la Cour suprême d’Israël à l’échange de prisonniers

La Cour suprême d’Israël a donné lundi soir son feu vert à l’échange de prisonniers avec le Hamas qui doit assurer la libération du sergent franco-israélien Gilad Shalit, détenu par les islamistes de la bande de Gaza depuis juin 2006, a-t-on appris de source israélienne autorisée.

La Cour a comme prévu rejeté les recours qui avaient été déposés contre cet accord.

(Lundi, 17 octobre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2