Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Koweït > Les Koweïtiens élisent leur Parlement

Les Koweïtiens élisent leur Parlement

jeudi 2 février 2012, par La Rédaction

Les Koweïtiens ont commencé jeudi matin à voter pour choisir leurs candidats au nouveau Parlement, qui devrait être dominé par l’opposition, islamistes en tête.
Les bureaux de vote ont ouvert à 08H00 (05H00 GMT) et devraient fermer à 20H00 (17H00 GMT). Le résultat devrait être annoncé vendredi matin.
Quels que soient les résultats de ces législatives anticipées, le Premier ministre demeurera un membre de la famille régnante des Al Sabah, qui accapare également les portefeuilles gouvernementaux les plus importants, dont la Défense, l’Intérieur et les Affaires étrangères dans ce riche Emirat pétrolier.
Plus de 400.000 électeurs prennent part au scrutin, dont plus de 54% de femmes. Vingt-trois femmes figurent parmi les 286 candidats. Quatre femmes qui avaient été élues pour la première fois dans l’histoire du Koweït en 2009 se présentent à nouveau.
Le Koweït compte 3,6 millions d’habitants, mais 68% sont des étrangers.
Les élections législatives anticipées ont été convoquées après la dissolution de la Chambre début décembre, consécutive à la démission du gouvernement à la suite d’une vague de manifestations populaires menées par des jeunes inspirés par le "Printemps arabe".
L’opposition occupe 20 des 50 sièges du Parlement sortant.
Mais ces élections, les quatrièmes en six ans, ne devraient pas rétablir la stabilité dans l’émirat secoué par des crises politiques à répétition entre l’exécutif et le législatif.
"Je ne suis pas optimiste. Je ne pense pas que ces élections vont résoudre nos problèmes", a affirmé une femme, Oum Saoud, qui votait dans le secteur de Jabiriya, près de la capitale.
"Nous voulons en finir avec les conflits, surtout ceux à caractère confessionnel. Nous sommes inquiets de la situation au Koweït", renchérit une autre électrice, Fatima Abdallah.
Le scrutin se déroule sur fond de tensions confessionnelles entre sunnites, majoritaires dans l’émirat, et chiites, reflétant les conflits régionaux.
La campagne électorale a également été entachée par des violences impliquant les tribus, fortement mobilisées aux côtés de l’opposition.

(02 février 2012 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2