Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Réconciliation palestinienne : Abbas chef d’un gouvernement de (...)

Réconciliation palestinienne : Abbas chef d’un gouvernement de transition

lundi 6 février 2012, par La Rédaction

Les mouvements rivaux du Fatah et du Hamas se sont entendus sur la formation d’un cabinet de transition dirigé par Mahmoud Abbas, chargé de superviser la tenue d’élections, a déclaré lundi à l’AFP un responsable palestinien.
Cet accord est intervenu dans le cadre de réunions entamées dimanche à Doha entre M. Abbas, président de l’Autorité palestinienne et chef du Fatah, et le chef du Hamas Khaled Mechaal, sous l’égide du Qatar, activement impliqué dans la réconciliation interpalestinienne.
"Les deux parties ont convenu que le président Abbas dirigerait un gouvernement d’entente nationale, formé d’indépendants et de technocrates, chargé de superviser la tenue d’élections", a précisé ce responsable participant aux réunions interpalestiniennes à Doha.
Le "Palestine Media Center", un site internet lié au Hamas, a confirmé lundi un "accord de principe entre le Fatah et le Hamas" en vertu duquel M. Abbas dirigerait le gouvernement de transition, et a affirmé que les entretiens de Doha se déroulaient "dans une atmosphère positive".
Une nouvelle réunion est prévue lundi entre les deux hommes et le prince héritier du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, au cours de laquelle cet accord devrait être annoncé, selon le responsable palestinien qui a requis l’anonymat.
MM. Abbas et Mechaal avaient convenu dimanche de la nécessité de tenir "rapidement" des élections présidentielle, législatives et du Conseil national palestinien (CNP, Parlement en exil). Ils n’avaient cependant pas précisé de date.
Selon l’accord de réconciliation conclu au Caire par le Fatah et le Hamas le 27 avril 2011, les élections présidentielle et législatives doivent avoir lieu en mai.
L’application de l’accord de réconciliation, paraphé par l’ensemble des mouvements palestiniens le 3 mai, piétine cependant depuis des mois, en dépit d’innombrables rencontres.
Une réunion de l’ensemble des dirigeants palestiniens prévue le 2 février au Caire, à laquelle MM. Abbas et Mechaal devaient participer, avait été reportée sine die.
Selon un autre responsable palestinien également présent à Doha, l’accord intervenu dans la capitale du Qatar devrait être entériné par une réunion de l’ensemble des dirigeants palestiniens le 18 février au Caire, où la date des élections devrait être fixée.
Le dernier scrutin remonte à janvier 2006 et avait vu la victoire du Hamas, à couteaux tirés avec le Fatah depuis que les forces du mouvement islamiste ont pris le contrôle de la bande de Gaza, en délogeant les partisans du Fatah, en juin 2007.
Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, considéré comme partisan d’une ligne plus dure que M. Mechaal sur la question de la réconciliation, s’était rendu la semaine dernière au Qatar dans le cadre d’une tournée régionale qui devait aussi le conduire en Iran.

(06 février 2012 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2