Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Forums d’Assawra > Forum du 11 au 17 février 2012 La réconciliation entre les mouvements (...)

Forum du 11 au 17 février 2012
La réconciliation entre les mouvements palestiniens rivaux Fatah et Hamas dérive d’un écueil à l’autre.

samedi 11 février 2012, par La Rédaction

L’objectif de ce forum est de vous proposer de réagir, d’un samedi à l’autre, à un texte choisi par nos soins.
La modération se faisant à priori et une seule fois par jour, dans le respect des règles légales en vigueur. (Les contributions retenues du jour sont publiées le lendemain)
Les liens hypertextes ne sont pas permis.
Les contributions les plus récentes sont consultables depuis le portail du site ( <A href="http://www.aloufok.net/">www.aloufok.net<FONT size=2> ) en bas de page.
Forum réservé aux inscrits à la liste de diffusion "Assawra"
 
Al Faraby,
administrateur du site.
 

***

La réconciliation entre les mouvements palestiniens rivaux Fatah et Hamas dérive d’un écueil à l’autre, malgré les efforts du président Mahmoud Abbas et du chef du mouvement islamiste, Khaled Mechaal, pour tenir le cap.
Depuis la conclusion le 27 avril 2011 au Caire d’un accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, qui gouvernent respectivement les zones autonomes de Cisjordanie et la bande de Gaza, la plupart des clauses restent lettre morte et les échéances sont constamment repoussées.
MM. Abbas et Mechaal ont signé lundi 1er février à Doha un accord qui prévoit de confier au président palestinien la direction d’un gouvernement transitoire d’indépendants chargé d’organiser des élections, afin de mettre un terme à des mois de discussions stériles sur le choix du Premier ministre.
La formation de cet exécutif provisoire doit être annoncée officiellement lors d’une réunion le 18 février au Caire de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), élargie au Hamas et au Jihad islamique, un délai ambitieux pour parvenir à un consensus sur sa composition.
Les divisions entre M. Mechaal, chef en exil du Hamas, et les dirigeants de son mouvement à Gaza, pèsent sur la réconciliation.
Les députés du Hamas à Gaza ont exigé mercredi l’annulation de l’accord de Doha, jugeant le cumul par M. Abbas des fonctions de président et de Premier ministre "contraire à la Loi fondamentale".
Un membre de la direction en exil du Hamas, Ezzat al-Rishq, a toutefois assuré que l’accord serait appliqué. "Même s’il y a des divergences, nous sommes d’accord sur le fait que la réconciliation nationale et l’intérêt de notre peuple sont primordiaux", a-t-il affirmé.

(10 février 2012 - Avec les agences de presse)

***

Réagissez à l’adresse  :
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?page=forum&id_article=6663"><FONT face=Arial>http://www.aloufok.net/spip.php?page=forum&id_article=6663
 

***

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 

Messages

  • "La lutte continuera jusqu’à la libération de la totalité de la terre de Palestine et de Jérusalem, et le retour de tous les réfugiés palestiniens" chez eux, a ajouté M. Haniyeh dans ce discours retransmis par la télévision iranienne.

    Je soutiens cette position,

    La réconciliation, bien sûr, mais pas au prix de concession,
    La Palestine ne pourra pas vivre avec des concessions,

  • La division de la Palestine qui n’a pas d’Etat mais deux gouvernements rivaux est une grande victoire ... de l’occupant. Tandis que la société palestinienne résiste, lance un appel au BDS (boyctt, désinvestissement, sanctions) et refuse la fragmentation de la société palestinienne, les deux gouvernements rivaux n’ont pas le droit de maintenir cette division.
    La stratégie de l’Autorité Palestinienne (continuer des négociations qui sont des demandes de capitulation, s’en remettre à l’ONU ou aux Etats-Unis, vouloir imposer l’homme du FMI comme Premier Ministre) est obligée de changer car elle est sans issue.
    Le Hamas n’a pas réussi à briser le blocus de Gaza après le massacre de "Plomb durci". Les divergences en son sein sont aussi le fruit d’un manque de stratégie.

  • Tant de "partenaires", ennemis comme "amis" se mèlent de la question, jusqu’à l’émir du Qatar, qui n’est vraiment pas un enfant de choeur !!
    Tant d’intérêts et enjeux pas forcément concordants, et non-dits sur la question, à la fois à l’intérieur de la direction des deux partis, mais surtout de la part des Messieurs bons-offices extérieurs de tous bords (sans parler, bien sûr des "entités" - pour ne pas les nommer - ouvertement hostiles à cette réconciliation, ou hostiles en sous-mains, dans les faits. )
    Le peuple palestinien, ses droits, sa voix, sa lutte, sa résistance, dans tout cela ? N ’est-ce pas un des écueils, dès le départ, de la lutte palestinienne, que leur "cause" soit tributaire de tant d’enjeux internationaux et régionaux, que tous prétendent s’en méler, interférer, orienter : un jeu, à ce niveau là, souvent compliqué, changeant, aléatoire...et en grande partie, peut-être, paralysant, car sur le terrain...
    Est-ce un jeu de dupes pour les Palestiniens ? Je reste sceptique sur tout accord, réconciliation formelle, concoctés en haut lieu et qui peuvent cacher bien d’autres pièges et autre clauses préjudiciables pour l’avenir. A ce niveau là, le chemin vers la victoire, la reconnaissance pleine et entière du Droit des Palestiniens, n’est pas une ligne droite (elle connait bien des zigzags !).
    C’est pourquoi c’est sur le terrain de la résistance, de ses objectifs qui n’ont pas changé, des nouveaux moyens de lutte militants sans cesse développés, initiés, qu’il faut d’abord et toujours se placer : sur le terrain des luttes aux côtés du peuple palestinien.

    • "c’est pourquoi c’est sur le terrain de la résistance, de ses objectifs qui n’ont pas changé, des nouveaux moyens de lutte militants sans cesse développés, initiés, qu’il faut d’abord et toujours se placer : sur le terrain des luttes aux côtés du peuple palestinien’

      Je suis ok, inlassablement, ici , ailleurs et là-bas, il faut, chacun comme il le peut, soutenir les palestiniens,
      Que la réconciliation ne confisque pas la liberté des palestiniens, leur liberté de penser, que leur résistance ne s’essouffle pas de fatigue, que l’indifférence internationale ne les décourage pas, car à côté de l’indifférence des États, il y a ceux qui aiment la Palestine, et qui continueront à affronter la violence intolérable, du sionisme.

      " IIs, ( les sionistes), peuvent couper toutes les fleurs,
      mais ils ne seront jamais les maîtres du Printemps"

    • Bonjour aux amis du forum,
      Nous sommes évidemment tous d’accord pour trouver que la division politique et géographique des Palestiniens est une catastrophe pour le peuple et son combat de libération. Nous souhaitons de toutes nos forces qu’une vraie réconciliation politique intervienne, mais notre désir n’empêche pas la lucidité et une juste évaluation du rapport des forces.

      Comment croire que le Fatah renoncera à la politique qu’il mène depuis Oslo et qui a fait la prospérité de tous ses apparatchikis ? La fameuse « industrie des négociations » est connue de tous et elle dure depuis 18 ans. D’ailleurs, après l’accord de l’an dernier, Abbas était retourné à la fameuse « table des négociations" et la réconciliation n’avait pas progressé d’un centimètre.

      Le fait que l’accord ait été conclu sous l’égide du potentat du confetti qatari, qui semble vouloir diriger la région alors qu’il n’est que le VRP des Etats-Unis, fait craindre le pire. D’ici qu’on voie M. Meschal à la « table » évoquée ci-dessus, il n’y a peut-être pas si loin et ce serait dramatique pour la cause palestinienne, car, vu la mentalité des sionistes, ils n’obtiendraient que des broutilles, et encore pas sûr.

      Le Hamas a déclaré qu’il allait appliquer l’accord. Je n’ai pas vu de déclaration ferme en ce sens de la part du Fatah.

      En effet, pendant qu’Abbas signe la réconciliation, les « forces de sécurité » du Fatah mises sur pied, équipées et dirigées par le général américain Dayton continuent à arrêter et à persécuter le Hamas en Cisjordanie et à protéger les colonies main dans la main avec la soldatesque israélienne . Apparemment Abbas n’a ni l’autorité, ni peut-être le désir de faire cesser ce scandale. N’oublions pas que le même Abbas avait demandé aux Israéliens de ne pas mettre fin à l’opération meurtrière « plomb durci » avant d’avoir écrasé le Hamas.

      Mais à l’intérieur du Hamas, des dissensions se profilent également : comment se fait-il que MM. Meschal et Haniyeh ne soient pas solidaires et se soient évités au Qatar ? Un groupe de parlementaires de Gaza a demandé l’annulation des accords de Doha.

      J’ai bien peur que tant que la jeunesse palestinienne ne se soulève pas et d’abord contre ses propres collaborateurs, l’avenir reste sombre. Les dirigeants vraiment résistants sont tous en prison ou assassinés. Malgré les demandes du Hamas, Israël n’a en aucun cas accepté, lors des échanges « Shalit », la libération de Marwan Barghouti, et pour cause, c’est un des rares dirigeants du Fatah vraiment résistant. MM. Abbas ou Fayyad ont-ils protesté de ce que trois des prisonniers libérés soient de nouveau incarcérés sans motif ? Ont-ils fait la moindre démarche afin de sauver la santé et peut-être la vie de Khader Adnane, en grève de la faim depuis 54 jours ? Se sont-ils indignés de ce que la place laissée vide par la libération du millier de Palestiniens soit de nouveau plus que largement remplie, puisqu’Israël a arrêté plus de 1100 Palestiniens depuis cette « libération », etc etc,
      La liste des collusions et des silences est interminable.

      I have a dream. Un miracle : Abbas s’est réveillé dans la peau d’un résistant !

    • Juste merci pour ce message, cet exercice salutaire d’analyse conjoncturelle précise.
      A propos une citation de René Char, que vous connaissez sans doute,
       : "La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil"
      Elle brûle peut-être, mais c’est elle qui nous permet d’avancer.

    • Je ne sais pas pourquoi mon message a été signé it ?
      Merci , Marie Christine, pour votre commentaire et la belle citation de René Char.
      Cordialement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.