Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Syrie > Syrie : l’armée prend le contrôle de Baba Amr, les rebelles se (...)

Syrie : l’armée prend le contrôle de Baba Amr, les rebelles se retirent

jeudi 1er mars 2012, par La Rédaction

L’armée syrienne a pris, jeudi, le contrôle total du quartier rebelle de Baba Amr à Homs (centre), après deux jours de combats contre les rebelles qui ont annoncé un "retrait tactique". "L’armée syrienne contrôle la totalité de Baba Amr, les dernières poches de résistance sont toutes tombées", a affirmé à l’AFP une source au sein des services de sécurité à Damas. "Les soldats sont en train de distribuer de la nourriture à la population qui était bloquée et d’évacuer les blessés", a assuré cette source, précisant que l’armée était aussi à la recherche des journalistes français bloqués, dont Édith Bouvier qui est blessée. "Les rebelles sont encore dans les quartiers de Hamadiyé et Khaldiyé (nord-est) et les opérations vont se poursuivre pour les déloger", a ajouté la source.
Dans le même temps, le chef de l’Armée syrienne libre (ASL), le colonel Riad Assaad, a annoncé un retrait "tactique" de ses combattants à Baba Amr. "L’ASL s’est retirée tactiquement de Baba Amr par souci pour les vies des civils restants" dans ce quartier assiégé et bombardé depuis 27 jours par les forces du président Bachar el-Assad, a affirmé le colonel à l’AFP. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), 17 civils ont été tués jeudi dans les combats qui ont opposé l’armée régulière aux combattants de l’ASL aux abords de Baba Amr. "Au moins 17 civils ont été tués dans les environs de Baba Amr, pris d’assaut par les forces régulières, qui ont procédé à des perquisitions et à des arrestations", a rapporté l’OSDH.

***

Le Royaume-Uni retire tout son personnel diplomatique
Le Royaume-Uni a retiré l’ensemble de son personnel diplomatique de Syrie et a suspendu le fonctionnement de son ambassade "pour des raisons de sécurité", a annoncé jeudi le ministre des Affaires étrangères, William Hague, dans un communiqué. "Notre ambassadeur et le personnel diplomatique ont quitté la Syrie (mercredi) 29 février et vont rentrer sous peu au Royaume-Uni", a précisé William Hague. "Je veux informer la Chambre des communes que j’ai pris la décision pour des raisons de sécurité de suspendre les services de l’ambassade de Grande-Bretagne à Damas, et de retirer tout le personnel diplomatique", a dit le ministre.
"Nous estimons que la détérioration de la situation sécuritaire à Damas fait courir des risques au personnel de notre ambassade", a-t-il expliqué.
La mesure britannique survient au lendemain de la décision de la part de la Suisse de fermer provisoirement son ambassade. Les États-Unis ont, quant à eux, fermé leur ambassade le 6 février. "Les citoyens britanniques qui restent en Syrie malgré nos appels répétés à quitter le pays doivent contacter l’ambassade d’un autre pays membre de l’Union européenne s’ils ont besoin d’une assistance consulaire", a indiqué William Hague.
"Ma décision de retirer le personnel de l’ambassade de Damas ne réduit en rien l’engagement du Royaume-Uni à mener une diplomatie active pour continuer à faire pression sur le régime de (Bachar) el-Assad afin qu’il mette fin à la violence", a-t-il assuré. "Nous allons continuer à travailler en étroite collaboration avec les autres pays pour coordonner une pression diplomatique et économique sur le régime syrien à travers le groupe des Amis de la Syrie et l’Union européenne", a-t-il dit, affirmant aussi le soutien de Londres à l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie.
"Et nous allons aussi continuer à travailler avec le Conseil national syrien (CNS) afin d’encourager une opposition syrienne plus unie et représentative et l’avènement d’une Syrie pacifique, multiethnique et plus démocratique", a ajouté William Hague.

(1er mars 2012 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2