Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Syrie > Le Conseil national syrien (CNS) crée un "bureau militaire"

Le Conseil national syrien (CNS) crée un "bureau militaire"

vendredi 2 mars 2012, par La Rédaction

Le Conseil national syrien (CNS) appelle vendredi 2 mars à des manifestations pour réclamer que l’Armée syrienne libre (ASL) puisse recevoir des armes de l’étranger après le passage de Baba Amro aux mains des forces du régime.
Depuis un mois, Baba Amro, un quartier de la ville d’Homs qui est un des principaux bastions de la contestation, était totalement coupé du monde, sans électricité, sans nourriture et sans moyens de communications, selon les militants. Malgré la chute du quartier, jeudi, les militants anti-régime ne désarment pas : l’Armée syrienne libre (ASL), qui compte une vingtaine de milliers de déserteurs, continue de faire face à l’armée régulière.
"Le Vendredi de l’armement de l’Armée syrienne libre (...) pour défendre nos familles", lit-on sur la page Facebook "The Syrian Revolution 2011", qui choisit le slogan des manifestations organisées après la prière chaque vendredi depuis l’éclatement de la révolte en mars 2011. Les manifestations pacifiques n’ont pas réussi à faire tomber le régime, ce qui a favorisé la militarisation d’une partie de la contestation.
Le Conseil national syrien (CNS) vient de créer un "bureau militaire" pour organiser des approvisionnements en armes. Devant la paralysie de la communauté internationale, il avait appelé hommes d’affaires syriens et arabes à financer les opérations rebelles, puis a commencé à évoquer la possibilité de livraisons d’armes. Des pays, comme le Qatar ont déjà indiqué qu’ils y étaient prêts. Le Parlement koweïtien a également appelé jeudi à armer l’opposition. Les violences ont fait plus de 7 500 morts en Syrie, selon l’ONU.
Des combattants de l’ASL ont, en outre, affirmé avoir intercepté des conversations sur les canaux radio de l’armée syrienne dans lesquelles certaines unités communiquent en farsi. Ils estiment que c’est la preuve que des Iraniens combattent aux côtés des forces du régime de Bachar Al-Assad.

(02 mars 2012 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : inscription@assawra.info

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2